dimanche 11 septembre 2011

Chercher, trouver, aimer


Sommes-nous d'accord ou pas, que, peu importe l'échelle de nos envies ou de nos moyens, nous consommons un peu/beaucoup/trop de ce superflu qui apaise, soigne, guérit, traduit un vide.... J'essaye de "canaliser", un tant soit peu, mes achats.

Chacun a sa vision propre du superflu.



Paul Smith - Hiver 2012
20 francs pour un mal aimé, c'est 20 de trop. Entasser des bijoux de pacotille sous prétexte qu'ils ne coûtent que 2 francs six sous, des foulards en polyester,  je m'efforce d'éviter. Des exceptions confirment les règles. Je ne blasphème pas les erreurs. Elles aident à définir nos préférences. Par défaut, pour ceux qui ne réussissent pas à savoir ce qu'ils préfèrent, à force de tâtonnements, ils sauront ce qu'ils n'aiment pas.

Le sans-faute est une chimère. Cibler permet de réduire les pertes financières et l'amas d'inutiles dans les armoires. C'est d'autant plus nécessaire pour les excentrés des boutiques , dont j'en suis. A force de désert, de disette qui s'éternise, nous sommes tentés de nous ruer sur le premier bout de chiffon. Patience est mère des vertus.

J'érige des listes mentales d'intemporels qui ne crèveront pas avant la saison prochaine. Dans ma liste du cachemire col V, un blazer bleu marin, un duffle-coat, des motardes, des pompes masculines, des pois, un sweat mou pour un style délibérément négligé, un imper qui m'attend depuis presque 20 ans, tout ce qui s'apparente aux silhouettes Paul Smith.

Une quête assouvie -  ces bottes Hunter - introuvables dans ma pointure depuis un bail. L'attente a ceci de bon, qu'elle avive l'intensité du plaisir, qu'elle enveloppe l'objet d'une histoire. Lui confère une "âme".

Encore faut-il une distance équilibrée entre le matérialisme vain et une affection pondérée.

29 commentaires:

Valérie de Metz a dit…

Enfin tu les as! Te voilà équipée pour le prochain épisode de neige cet hiver. Tu n'as plus qu'à investir dans les grosses chaussettes qui tiennent bien chaud. Elles sont magnifiques et me font de l'oeil, mais elles sont très hautes il me semble, et avec mes jambes de hobbit... Je sais qu'elles existent en version basse, mais là pour le coup, elles sont moins belles et je ne suis pas sûre du tout que ça soit très flatteur pour la silhouette! Tu nous posteras une photo portées?
Des bisous ma belle

Spiruline a dit…

Oh elles sont belles, je lorgne dessus depuis un moment. J'en ai trouvées dans ma ville mais trop chères (160 frs). Vais tenter une commande en ligne. Si tu trouves le bon plan pour un casher ère marine col V bien profond, tu nous dis hein... Bonne soirée

Chroniques en catimini a dit…

200% d'accord avec ce que tu écris, tu as toujours la plume parfaite pour traduire beaucoup de mes pensées (même si je fonctionne beaucoup en "faites ce que je dis, pas ce que je fais", mais c'est une autre histoire et j'assume). Les silhouettes Paul Smith sont tout à fait ce dont j'ai envie en ce moment.
Félicitations pour ton acquisition ! Alors toujours pas une envie de UGGs à l'horizon ? ;-p

Anonyme a dit…

Quelle sagesse, Belle Sarah !
"On en vient à aimer son désir et non plus l'objet de son désir."
[Friedrich Nietzsche]
Bonne semaine, Lili

Flannie a dit…

Jolie conclusion ;-)
J'ai beaucoup entendu parler de ces bottes. Je veux te voir les porter ! :-)
Pour ma part, j'ai les chaussures pour affronter l'hiver. Il ne me manque plus que le manteau parfait... des suggestions ?

christel a dit…

... faire la distinction entre besoin et envie ... c'est ce que je demande à mon ado ... et ce que je m'applique également et je dois avouer que ça fonctionne pas trop mal ;-) je préfère de loin patienter pour avoir LE vêtement qui me plaît vraiment et me correspond plutôt que d'entasser. ceci dit, parfois on aimerait que ça aille plus vite mais bon ! le chic décontracté de sir paul me plaît beaucoup. j'ai vu une paire de boots sublimes en daim. 375 euros la paire ... mais vraiment sublimes !

Isa a dit…

Les hunters sont probablement ma plus belle erreur en matière d'achat.
Achetées à NY sur un coup de coeur, elles ont sitôt été abandonnées dans leur énorme boite et dans un coin de mon cellier !
Mais bon , un jour, je les sortirais, je le sais ...

laetitia a dit…

Les Hunter !!! sans doute les seules "chaussures" en plastique que je pourrais mettre. Idéales pour le Paleo festival.

http://addictionmode.over-blog.com/

Anonyme a dit…

Oooooooooh ! comme je me reconnais dans tes mots ! L'envie qui tourne à la fixette obsessionnelle. Ces bottes Hunter, je leur ai fait leur fête à Noël, il y a deux ans (en rouge, en ce qui me concerne. Ou plutôt, Chouchou a traqué la bête, chez les anglais, et, point culminant de cette obsession, jusqu'au dernier moment je ne savais pas s'il réussirait... Mais comme il est trop fort, elles y étaient bien, sous le pied du sapin, rhâââââ, bonheur !!!!!
Belle soirée !
Gaëlle H.

Anonyme a dit…

tu les aiment? elles sont comfortables? j'hésite j'hésite... c'est sur ma liste d'anniversaire! rouge, noir?... :)
tu as les chaussettes qui vont dedans?
becs becs
Audsie

maisquelbeautemps a dit…

Oh c'est drôle ton article me fait penser pile à la même phrase que Lili a citée! Le désir, oui c'est ça, je crois que tu parles du désir et de comment le laisser surgir... c'est beau, je trouve... et c'est peut-être même une des vertus de ton "désert boutiquesque" : le désir a le temps de surgir et de ne pas se laisser parasiter par l'abondance des suggestions visuelles dont paris (par ex) nous abreuve jusqu'à (parfois) l'overdose...
d'ailleurs, ton titre dit très bien tout ça, en ref à ce magnifique récit!
cette bienveillance dans ton texte me fait du bien ce matin, thank you beauty!
ps : au fait, c'est pas programmé pour septembre, la révolution capillaire?

Sarah a dit…

Valérie : Je confirme, elels sont hautes ;) promis, un jour des photos portées ;)

spiruline : C'est bien leur prix, même un peu plus à Lausanne dans les boutiques où elles n'existaient plus dans ma taille. Il y a plein de sites où on les trouve mais jamais en 40 ;( enfin pas l'hiver dernier. Les miennes, ricardo, neuves 120 avec les frais de port. Mias la semaine suivante à 38 neuves !!!! Elles ont encore l'étiquette les mienens. Mets une alerte sur ricardo ;)

chroniques en catimini : Euh... jamais, jamais jamais. pour les UGG ! et ton dicton, je le comprends si bien !

Lili : Merci pour cette belle citation pour entamer la semaine. à ++ ;)

Flannie : Justement, le souci... pas un dans le viseur en particulier ;) mais je zieute je zieute. et... quelles chaussures hivernales as-tu choisies ? ;)

Christel : ...et de temps en temps un coup de coeur spontané qui devient une jolie histoire ... pour tes shoes, attendre les soldes, tu crois ?

Isa : Arg... tu me fais peur ! pourquoi tu ne les portes pas ? elles ne sont pas confortables, tu n'aimes plus le style ?

Laetitia : Ah ! tu n'aimes pas les Crocs ??? je confesse des tongs également ! Ca rend service ;))

Gaëlle : Et tu les portes souvent ? aucun regret ? ♥

Audsie : Les chaussettes font un peu..trop ! d'autres, pas le total look hunter... on verra bien. C'est drôle, Gaëlle au-dessus de toit dans les comms, les as en rouge. Une question de goût, de style, de manière de s'habiller. Je suis plutôt classique d'où le noir ;) tu nous rediras ?

maisquelbeautemps : les grand et jolis esprits se rencontrent (LIli & toi) ! merci pour les douceurs du lundi que je déteste ! fin septembre début octobre. faut que j'organise !

Anaïk a dit…

ça y est, tu les as enfin ces fameuses Hunter, ma mère me dit aussi souvent que sans désir on est mort, qu'ils sont le sel de la vie (ma mère est poète tu sais), j'aime ton idée de l'attente et de l'histoire qui se construit autour.
Cette sagesse là, je dois bien avouer que c'est toi qui me l'apprend, petit à petit, je sens déjà des progrès mais la route est encore longue. Assez causé, il faut bosser, grosse semaine en perspective, j'imagine que pour toi aussi...

Lolotte a dit…

Elles sont magnifiques !
J'en ai repéré une paire dans un dépot vente ce WE en espérant que ce serait ma pointure, réponse cette semaine. Il pleut beaucoup par chez toi ? En Béarn, je devrais en profiter largement ...

isabelle a dit…

Enfin! J'y ai pensé ce wekk-end! Je les ai vues à Vintimille! (mais des vraies, dans ma boutique chic bien sûr) je ne trouve rien d'autre à ajouter à ce que tu dis, tant je suis d'accord avec ce que tu dis. (rien que pour le V neck en cachemire déjà..)

Flan a dit…

des chaussures de montagne anti-dérapantes avec un style un peu urbain (ouais, ouais, ça existe ;-)), d'un joli bleu, assez cool avec des leggings mais très "bucheronnes" avec un jean ;-)

Anonyme a dit…

Chez toi, acheter n'est jamais futile et vain. Je le ressens dans tes mots.
Gégé

jicky a dit…

Moi Hunter, j'ai jamais pu, je les trouve trop rigides (et trop montantes, ça me touche le genou qd je marche et ça m'enerve), alors j'ai opté pour Aigle (des grises et noir). Mais, les Hunter, je bave chaque fois que je les vois sur qqu'un!
ps: j'ai démenagé, et je reviens.. ici: http://destylesenaiguilles.wordpress.com

jicky a dit…

ps: @Isa, tu leur reprochais quoi, aux Hunter, le même chose que moi?

Carlotta Stermaria a dit…

Je trouve qu'il y a une volupté certaine dans l'attente, dans la lenteur. Tout va si vite (la 'fast fashion' ne porte pas ce nom pour rien), est si immédiat aujourd'hui...

Ta note m'a rappelé celle de Géraldine sur Café Mode, au sujet de Camions rouges : on se construit aussi en regard de nos désirs... réalisés comme frustrés!

Poppins a dit…

OH, que c'est vrai, je crois qu'avec toi, je dois commencer tous mes mail, par "c'est tellement vrai", où "comme je m'y retrouve", mais c'est vrai! donc...
Et aujourd'hui, oui, attendre de trouver et/ou de pouvoir, ça me permet en tous cas, de vérifier que le désir, l'envie de long terme qui m'unit à l'objet tant convoité, est toujours là, que ce n'est pas qu'un feu de pacotille, Et ces bottes qu'elles sont belles, elles ne me correspondent pas mais moi aussi j'aimerai bien les voir porter,

A bientôt,

Nunu a dit…

"Cibler permet de réduire les pertes financières et l'amas d'inutiles dans les armoires".
C'est tellement ce que je ressens, enfin je m'y mets doucement pour être exacte, je ne commence plus demain comme avant, mais aujourd'hui ^^
Elles doivent être sympa à porter ces Hunter.
Dans ma liste du non superflu (rigole pas, j'en ai pas un de potable, la quiche absolue du froc qui dépanne) : un jean's ^^

Anonyme a dit…

à 200% d'accord, moi aussi je suis dans l'épure & me raisonne (très facilement à dire vrai) devant de potentiels coups de ♡ qui ne dureront pas.
le v neck est un essentiel, le sweat shirt en route de livraison, les hunter je ne sais pas trop, j'ai des bottes de pluie qui tiennent leur rôle à savoir me protéger de la pluie pour aller bosser, plus basses que les hunter ça m'évite d'avoir mon pantalon froissé.
à ta liste j'ajouterais un carré (ou des carrés, moi je les collectionne) du bon faiseur, des souliers de qualité, un manteau de fabrication italienne MM, y a que ça de vrai & un trench mastic originaire d'un autre pays européen
mimioui
ps ; suis contente de ne pas encore trouver dans la blogo le nouveau concept bobor de la presse, horreur linguistique selon moi

Anonyme a dit…

Aucun regret ! Que du bonheur ! A dire vrai je les aime tellement que j'hésite à m'en prendre une paire de bleu marine....
Tu verras que tu ne seras pas déçue.

Gaëlle H.

Anonyme a dit…

Pffffff, j'ai la marque du drap sur les ongles, je suis dégoutée !! ;0)

Gaëlle H.

muse a dit…

Elles sont très belles....très bien écrit ce post...Xx Muse

Benedicte a dit…

C'est sûr que, dans l'absolu, il vaut mieux acheter un beau sac de qualité qui fera du chemin ou encore un beau bijou "à la vie à la mort" que des dizaines de chinoiseries qui ne feront même pas la saison. Mais je me connais, ce que j'aime c'est CHANGER. Je ne supporte pas de porter le même sac des années. J'ai eu un beau Longchamp pour un anniversaire, et franchement au bout de quelques saisons, je ne pouvais plus le voir en peinture. J'ai aussi quelques vrais beaux bijoux offerts par mon père mais j'aime aussi (voire autant, la honte !) mon sautoir à plume rouge h&m (5€) et le bracelet à 2,90 € m'a ravi tout l'été. Je suis ravie d'avoir investi dans les Repetto, en revanche, parceque c'est la ballerine parfaite, mais j'ai quand même une paire cheap pour les jours de pluie. Pareil pour les Ugg, rien ne vaut les originales ; mais ça reste encore des sommes "raisonnables". D'une manière générale, je n'ai pas trop envie d'investir, parce que je sais que je me lasserai un jour.

Sarah a dit…

Je n'arrive pa à répondre à chacune, je reviendrais demain matin... Désolée, je cours un peu après le temps... Aujourd'hui un grosse journée de shooting, suis en retard déjà, je fonce .... à demain !

Sarah a dit…

Anaïk : Les belels choses, si à forciori ont été désirées et attendues ont un autre goût que le prêt-à-consommer. Même si je suis la première a trouver certaines picèes bon marché de qualité. Un mélange des deux. Attendre, rêver, imaginer, toute une histoire. Sage maman, très joli "le sel..."

Lolotte : Oh ! non pas de pluie. Je vis dans une région plutôt aride malgré ce qu'on pense, de loin de la Suisse. Alors ? elles étaient de la bonne pointure ?

Isabelle : ce V... arrête ;))) et quand je pense combien tu as couru pour ces bottes pour moi... Du coup, elles ont une grande valeur ;)

Flan : Photo !!!!

Gégé : ♥

Jicky : Ells sont superbes les Aigle aussi. J'avais presque balancé l'éponge et m'étais résignée à prendre les Aigle. Je ne les ai jamais portées encore. A 30° ! Nousa vons un automne superbe ici. Je ais corriger ton lien, dès que j'ai un moment ;))

Carlotta : Ben merci pour la comparaison ! Je suis flattée. Merci ;) Je trouve la frustration, l'attente très positives. Elles permettent également de "tester" nos vrais désirs, envies, besoins... Même si le coup de coeur a tout son charme.

Poppins : ENVOIE MOI TON ADRESSE ! L'histoire du mascara sur le dernier post, n'était pas une blague ! Je le disais à Carlotta, cette histoire de feu de paille. Les grands esprits...;0

Nunu . Ah ! ben... je ne vais pas rire. Un achat super difficile ! Tu nus rediras ? ;)

Mimioui : Oh ! toi la Parisienne qui résussit à te raisonner. Chapeau bas. Paris est une vilaine tentatrice. de peites échoppes aux marques introuvables ici, des prix nettement moins élevés. Autant dire le Diable pour moi ;))) 200% aussi avec ta lsite ;)

Gaëlle : Argh... ne pas les faire juste avant les plumes !!! Quelques heures avant. Ou 8encore fait ce matin) avant de partir et avec l'huile magique de séchage ;) bleu marine, très joli aussi !

Muse : merci et merci et bienvenue ♥

Bénédicte : Oh ! je te comprends parfaitement. Perso je rêve d'un jonc tout simple en argent. jamais vraiment trouvé l'objet de mes désirs. je porte souvent, un du h&M qui, surprise, ne s'oxyde pas et il fait bien la blague. Acheter selon sa personnalité. et ses moyens. ;)