dimanche 28 août 2011

La rentrée, ses promesses et mes erreurs


J'ai tant à raconter que je crains de défaire mon garrot et qu'un flux incompréhensible de mots hémorragiques ne vous agressent et ne se perdent dans les nimbes.

La mode, les bouquins, la beauté, l'alimentation, une nouvelle manière de gérer mes dispersements... Je canalise, me retiens et amorce la rentrée qui, toujours, me plonge dans une extase béate. Et j'fais des conneries...



Dans la longue liste de mes défauts, celui de clamer d'un ton péremptoire certaines affirmations personnelles.
Jamais de chaussures en plastoc  !
La mode qui s'installe toujours et encore cette saison dans l'intemporel, permet d'investir, sans culpabilité, dans du long terme. La ballerine, indécrottable, fastoche pour sortir à la hâte remplir le frigo familial. La tête absente aux considérations fashion. En cuir évidemment. De marque toujours (je confesse une paire de Zara en méga soldes qui fait bien la blague pour le chemin au village). Bref, jÂÂÂÂmais, de misérables choses, après 35 ans. Comme l'on peut être faible. Il suffit d'un détail minime pour se trahir.

La suggestive naissance des orteils me rend presque aussi décérébrée et excitée que lorsque, étalée, je mate la niaise saison 3 du Mentalist. C'est dire ! Ajoutons, la couleur et me voilà, démantibulée entre le désir et la raison. Quand on aime, on est pas raisonnable, c'est ça ?

Vous ajouterez, ma pauvre fille, se prendre le chou pour chf 19.90 ? Ben oui. Je déteste l'approvisionnement inutile des armoires. Et puis une somme aussi mini ajoutée à 3 autres et vous aurez un début de cuir, un entr'aperçu de cachemire, la genèse d'un bon basique. D'autant qu'avec ce que nous découvrons de l'éthique de H&M ! (dixit celle qui, dans la foulée s'est appropriée de deux pantalons et dix slips pour garçons).

P.S 1 Ça me fait tout drôle de renouer avec vous, par cet espace. L'impression d'avoir perdu le fil de la conversation. J'espère que ce n'est qu'une peur irrationnelle ;) Me réjouis de poursuivre nos babillages précieux.
P.S 2 Les deux choses en rouge et noir (Jeanne Mas, dehors !) sont deux robes Maje. Erreur ou pas. Je suis dé-ses-pé-rée.  J'y reviendrai dans la semaine. Je voudrais connaître votre avis, si vous le voulez bien...

21 commentaires:

Isa a dit…

Jolies ballerines , j'aurais surement craqué comme toi !
J'ai acquis en début d'été des ballerines chez Zara à 9,90€.
Ce fut un achat bien rentable puisque je ne les ai pas quitté de l'été !
Bon courage pour ton retour !

Sophie a dit…

Dedzou ce rouge, on veut voir la robe ! Et jolies ballerines :-) Bisoux

Lor a dit…

Elles sont craquantes !!!
et ça tombe bien, je me cherche en ce moment une jolie paire de ballerine, mais marre de celle dont la semelle finit par se déchirer, qui prennent la flotte ...
Allez, je vais peut-être craquer pour une jolie paire.
A très vite, bisettes

laetitia a dit…

J'ai la même philosophie : pas de chaussures en plastoc, alors ces ballerines... J'ai déniché un site où l'on peut créer ses propres ballerines 100% cuir à partir de 69 €. Je crois que je vais me laisser tenter http://fr.idbyme.com/femme/chaussures/ballerines

http://addictionmode.over-blog.com/

Spiruline a dit…

Si tu savais... Tes erreurs confessées mettent du baume sur mes coupables coups de tête modesques .. Je ne suis donc pas si seule. La conversation reprendra, je le sais et m'en réjouis. A bientôt

Sarah a dit…

Isa : Parfois de belles surprises. Pour celles-là, hormis leur allure, je ne pense pas que ce soit génial. Vais les rendre. Et pour le retour... du plaisir ;)

Sophie : Et la matière, une soie sublime. malgré que.... mais justement cette teinte et la découpe sur l'épaule. faut que j'aille le temps de me prendre en photo (et avoir l'envie !!).

Lor : C'est vrai qu'elles sont craquantes, que certaines au prix très (trop) élevé ne dure pas des lustres. C'est psychologique... tu me rediras ?

Latitia : Je connais ce site depuis un moment. la variation des coulerus est géniale, mais je ne connais pas bien leur manière de tailler, donc n'ai jamais osé commander. tu nous diras aussi ?

Spiruline : C'est la première fois que ça me fait cet effet en trois ans. cette impression de devoir renouer... mais comme le vélo, commes les amies perdues de vue, on renoue vite !

M1 a dit…

Superbe ballerines, je survalide, la couleur est sublime !
J'ai un faible pour les ballerines, la suggestive naissance des orteils me rend aussi décérébré et excité que toi ^^
Content de te retrouver ici ma Sarah ; )

léontine a dit…

Les chaussures en plastique, j'ai de la peine à valider, même à ce prix-là. Par contre, je me réjouis de voir les robes portées !

lilu a dit…

ah ces ballerines, nous sommes nombreuses à y avoir succomber...Moi je les confesse depuis juillet, moment de froid intense pour mes pieds (comprendre: pas le choix quoi!!!)

Moi je m'en fiche qu'elles ne coutent qu'un orteil ;-)

Je (re)pense à tout ce que tu écris et décris depuis quelques mois et je me dis, vu ma conso accrue c'est dernier temps, que cette première rentrée de mes filles me pese un peu plus que je ne le crois...

Féfette a dit…

Me réjouis de voir ces robes, depuis le temps que tu te désespères dessus ;o)

Sarah a dit…

M1 : Ben tu me surprends, cher ami... du plat qui pourrais t'exciter ...on en apprend de bien belles ;)))

Léontine : Tout pareil... faudrait que j'aie le courage et le cran d'oser me prendre en photos. Merci ;))

Lilu : Ah ! bon, tu consommes trop, plus ? et nombreuses sont cells qui ont craqué, zut je ne le savais pas. Un point supplémentaire pour que je les ramène. et oui, la rentrée est lourde pour le porte-monnaie. courage !

Féfette : euh...c'et toi la Bleue ;))) tu verras tu verras...naninaninanaaa Gilbert Bécaud est entré pfiou, c'est malin.

L'armadio del delitto a dit…

C'est lundi, c'est la rentrée, et après avoir été un peu mélancolique à cette idée pendant tout le week end, je retrouve mes joies des non-vacances, dont lire mes blogs préférés! Le fil de la conversation n'est pas perdu, pas plus que celui avec mes amies que j'appelerai ce soir pour prendre des nouvelles.
Un petit faible et un achat en plastique? Tant mieux! Les filles sans erreurs ne sont jamais très sympathiques et nous regardent de haut quand on en fait une.

Anonyme a dit…

Bonjour,
Je partage l'avis de L'armadio del delitto, les petites erreurs sont charmantes et nous rendent humaines, nous définissent. Loin du contrôle absolu, frigide et rigide. Et puis j'ai lu chez Garance qqch de très vrai pour réussir son look : il faut mettre qqch de vintage, qqch de nouveau, qqch ayant appartenu à sa mère, qqch de luxueux, qqch de pas cher ! Nous y voilà. Bonne rentrée. Virgile

Juliette Rigby a dit…

Pour ce prix-là...

Mais je comprends tes doutes, essayant moi-même d'être une consommatrice avisée et d'éviter les ballerines en plastoc made in china.

Mais bon, si on pouvait ne se chausser que chez Chie Mihara, la question ne se poserait pas, n'est-ce pas ?

Quant aux robes... je demande à les voir portées, sinon, c'est pas possible de dire si c'est un bon choix ou pas !

M1 a dit…

Eh oui chère amie, des ballerines c'est aussi redoutable que des talons de 14 ; )

Anonyme a dit…

Ce n'est pas le fond de ton post, les ballerines en plastoc (jolie échancrure) ou les robes pleines d'incertitude ... mais plutôt la magnifique forme de ton texte qui m'interpelle !
OMG quel plaisir de te retrouver !
Bonne rentrée ma Sarah, Lili

severi27 a dit…

Voilà ce que je fais quand je ne suis pas tranquille avec un achat : je réfléchis à l'utilisation que je vais en faire, vais-je le porter ou pas, s'accorde-t-il avec le reste de mon dressing ?
Si oui, je garde en m'ôtant tout type de culpabilité / si non, je donne à une copine ou je mets à la borne de récupération la plus proche de chez moi.
Cela m'arrive de faire de mauvais choix en matière d'achat, et peut importe le montant de la dépense, cela provoque une gêne inexplicable.
Si tu te poses déjà la question, c'est mauvais signe ... ces ballerines ne te conviennent peut-être pas, de toute façon, elles ne vont pas durer longtemps. Je suis moi aussi dans une démarche de meilleure consommation et de non-multiplication de trucs inutiles, et parfois certaines de mes actions ne sont pas en adéquation avec ma pensée ;-)
Heureusement au mois d'août, j'ai tenu bon et acheter seulement 1 robe et 1 paire de chaussures Maje en soldes, ce qui relève de l'exploit après un juillet calamiteux d'achats !
Je préfère avoir moins mais mieux, de jolies matières, jolies coupes, du durable quoi. J'applique quelques règles du genre pas d'achat en dehors des soldes, inventaire pour connaître exactement le contenu de mon dressing, et me sens beaucoup plus apaisée qu'avant. Ce doit être l'âge, j'ai 36 ans, et malgré une vie à Paris, je tâche de ne pas me laisser influencer ou parasiter par les vagues d'engouement pour certaines pièces.
Alors, tu gardes ou tu donnes (pas à moi) ?

Sarah a dit…

L'armadio del delitto : Oh ! que ça me fait du bien d'entendre ça. Merci. pis des erreurs j'en fait tellement pour tout ;) belle rentrée ma belle.

Virgile : Elle a eu la bonne phrase... mais bon on est jamais très indulgent avec soi.

Juliette : ta rentrée sur ton blog était comme toujours très drôle. tout de bon ;))

M1 : Que c'est bon de lire ces mots venant de toi ;0

Lili : mais tu es là... merci merci ;) la rentrée a été bonne ?

Séverin27 : c'est un joli dogme que j'essaye aussi de suivre. Purée 2 achats à Paris, ville de toutes les tentations. On s'habitue à son espace de vie, sans doute. Ici pas de risque de céder à tout-va mais après un juillet et presqu'août super sage, j'ai craqué pour une bêtise. Par manque. Je vais les rendre et me prendre une autre paire qui me titille. pas super cher chez vous (bien plus ici).... merci de partager ici ;)

Anaïk a dit…

On peut bien pêcher une fois de temps en temps mais c'est vrai que cet article sur ces produits toxiques utilisés par H&M et bien d'autres a de quoi refroidir, vite je viens voir ta fameuse robe Maje plus haut !

Chroniques en catimini a dit…

La naissance des orteils, le détail qui nous fait fondre toutes ! Allez, allez, un petit écart de temps à autre, ça ne peut pas faire de mal, surtout quand on en prend conscience. Et puis, elles sont rudement mimi ces ballerines, alors on te pardonne ;))

Lor a dit…

Finallement, je viens de craquer sur des San Marina que j'adore ... malgré les ampoules ;)
gros bisous