jeudi 10 mars 2011

En avoir ou pas



Je suis  fascinée par le style des femmes. Vous imaginez bien qu'en période de défilés, je m'en suis mise plein les mirettes. J'ai focalisé sur ces deux filles. L'une portant des trend saisonniers (orange - beige - plissé), la deuxième dégainant un genre plus personnel.

Ce qui m'intrigue et qui, peut-être, distille une infusion d'envie est "comment font-elles ?". Du cheveu au rouge, de la veste aux chaussures, aucun détail n'est à l'abandon. L'ensemble dans une absolue langueur et un naturel fascinant. Comme si, elles s'étaient shootées au style. Ce qui capte mon attention particulièrement est qu'il n'y a rien de décalqué (la jolie blonde a un genre attendu mais juste parfait) sans singerie, sans mimétisme facile.



J'admire, je lorgne, je regarde en douce. Je ne jalouse pas. Ça me remet simplement face à ma misère actuelle...


Le grand désert modeux de ma région, c'est bon, vous l'avez compris. Évidemment que ça n'aide pas à dénicher des pépites. En même temps ce n'est pas la lune que je demande. Non, des basiques qui s'accommoderaient imperceptiblement à des pièces caractérielles. Ce n'est pas trop demander, non ? Et pourtant, malgré un dressing relativement garni (on est toujours la nantie de quelqu'un et la pauvresse d'une autre), je peine à être satisfaite de petites banalités indispensables.

- le gilet - ni trop long - ni trop court - étriqué juste ce qu'il faut - pas trop épais 
- le pull vol V - noir ou bleu marin. vous avez remarqué comme le V est soit trop profond, soit trop peu suggestif de l'encolure ?
- le jean. Un miracle arrive, un lavage à 40° plus tard, le centimètre qui lui faisait l'effleurement subtil au dessus du bitume a subitement disparu.
- Évidemment lors du rendez-vous capital, la boucle est mousseuse, un bouton a germé, etc... 
- l'eye-liner posé - charbonneux en diable et là stupeur en enfilant ses lentilles de contact, le blanc de l'oeil a viré au regard d'albinos 
- ma maman m'a toujours dit : un beau manteau c'est l'élégance assurée. Ah ! oui je veux bien, mais....
- quand enfin, je tressaille sur une pièce, je la trouve en mille exemplaires. L'effet inverse se produit : je fuis....

Trouver et porter des vêtements parfaits (qui nous siéent et nous plaisent) vivifient le moral, reboostent notre amour propre. J'en suis presque convaincue. Une histoire de serpent qui se mord la queue. Plus on est bien dans ses pompes plus les fringues tombent parfaitement. Plus on a le moral raplapla, plus les vêtements deviennent des ennemis.

Vous y croyez à mes petites théories ;) ?


12 commentaires:

Sylvie a dit…

Je crois que ces dames ont soigné leur look et leurs ongles pour l'occasion,...! Mais je suis d'accord avec ta théorie, c'est quand on se sent belle et bien qu'on l'est!

chabadavintage a dit…

Nous ont dis.. vive les brunes..

Les vetements sont le reflet de nos humeurs et de notre personnalité,mais dans une société politiquement correct..il devient difficile de trouver chaussure a son pied.. si l'on peut dire.

isabelle a dit…

"les vêtements deviennent nos ennemis" joli...
Quel art mystérieux qu'ont ces filles qui ont du style. Quelques centimètres de plus ou de moins ici et là, une façon de marcher... Ou peut-être tout simplement une solide confiance en soi.
Je n'ai pas encore trouvé la réponse même à mon âge avancé!

Laure a dit…

Je crois qu'il existe un gène "de fille trop stylée"... quoi qu'elle fasse, quoi qu'elle mette la fille stylée est toujours stylée. Punaise j'ai envie de pleurer!
Bises, Laure

Anonyme a dit…

Ta théorie des vêtements versatiles au gré de nos humeurs est géniale! Je pense, comme notre Accro de la Mode, que la confiance en soi, en eux, bref en nous, joue un sacré rôle dans cette affaire de vêtements à tendance schizo !
Bonne fin de vacances et bisous,
Lili

Anonyme a dit…

oui oui tout à fait! et je pense aussi comme Sylvie, que ces dames ont soigneusement préparé leur "look". un jour si sûre de moi et le lendemain me posant mille questions sur le même vêtement d'hier que je croyait dur comme fer être si perfect for me!
tu as tout à fait raison. et c'est tellement et réellement l'intérieur qui fait le moine et non pas l'habit!
et toi? tu avais quel look? :)

Audsie

Anonyme a dit…

Je crois que si ont est pas bien dans sa tête ont pourrait porter la plus belle robe du monde elle sera toujours moche.
Se que vous porter reflète qui vous êtes ou se que vous voulez montrer aux autres .
Le style ont la ou ont la pas c'est pas , c'est vous qui donner vie aux vêtements pas l'inverse .

Mélanie a dit…

J’adore ton blog et ta vision de la mode!
Si tu aimes le vintage je te conseille ce site : http://fripesketchup.wordpress.com/
Il y a de superbes pièces et la boutique est très belle ;-)
Bonne continuation!
Mélanie

Carlotta Stermaria a dit…

Ta note me fait remarquer combien les questions que je me pose sur le style et la photogénie sont similaires : mais comment font-ils /elles? Peut-être y a-t-il une façon d'habiter le vêtement comme certain(e)s habitent une photo. S'y sentir légitime : une question d'attitude, d'assurance peut-être...

Mais j'ai du mal à croire que leurs vêtements soient si différents des nôtres : en Uniqlo comme en Chanel, Inès de la Fressange reste terriblement stylée, non?

M1 a dit…

Mais je crois parfaitement à tes petites théories ! Un look, c'est un peu comme une architecture, l'essentiel c'est que ce soit agréable, confortable et que les autres trouvent l'ensemble beau. Et quand le moral va mal, on a envie de casser, changer la façade ... : )
Très chic la blonde !

Sarah a dit…

Sylvie : Je ne sias pas qui habille qui ;0

Chabadavintage : excellente cette expression en parlant fringues. A demain ? !

Isabelle : En fait comme dans une maison, des petits détails signent une atmosphère ou un architecte... et se fondent dans l'ensemble...

Laure : roo, toi ? mais tu es une fille stylée et élégante... Je donnerai cher pour avoir un peu de ta grâce.

lili : de toute manière, schyzo, la mode, non ?

Audsie : Anaïk a publié un post où l'on me voit und es jours de la FW. mais tu sais, j'y vais pour être à l'aise,l de toute manière, tu es invisible. J'aime les défilés, cette magie, le reste me fait sourire. J'adore mais comment te dire, j'ai des mètres de recul.... en fait si je m'apprêtais trop dans ce genre de lieux j'aurais l'impression d'être déguisée. Je peux le faire ici, car les gens savent qui je suis mais pas là... et puis il faut courir être à l'aise... et puis, à chaque âge ses plaisirs ;0

Anonyme : c'est bien vrai... il n'y a qu'à voir celle qui ont une blinde sur le dos et ne ressemble à rien et d'autres avec trois chiffons sont des princesses du style.

Mélanie : Merci j'adore ça. je me suis d'ailleurs acheté une robe dans une friperie.

Carlotta Stermaria : Ca aide parfois les belles pièces ;0 Mias c'est vrai, certaines ont le chic pour avoir de l'allure, toujours !

M1 : philosophe... hum... pas mal !

syle a dit…

et moi ça me sidère ces nanas qui sont magnifiques avec un jean et un tee-shirt blanc ./