vendredi 5 octobre 2012

The art of packing de Louis Vuitton

 
C'est l'histoire d'une fille un peu naïve ou trop confiante qui ne cadenasse jamais sa valise. Valise qu'elle dépose à l'entrée du wagon, esseulée ou presque. Mais que pourrait-il bien arriver dans un TGV ? La question ne l'effleure pas, ne lui a jamais traversé l'esprit. La fille, impatiente d'avaler ses 15 kilos de magazines achetés dans un kiosque de la gare de Lyon, s'installe à sa place réservée. Sans aucunes pensées pour son bagage. Les quelques heures de voyage sont toujours, pour elle, une douce transition entre ce qu'elle a vécu et sa vie de famille. Une bulle entre les deux univers.
 
Pour son travail, cette fille avait rencontré au printemps M. Frédéric Morch (papier paru dans le encore!). Il est responsable des commandes spéciales chez Louis Vuitton et également spécialiste en art d'emballer ses affaires. Ils avaient passé, ensemble,  quelques heures délicieuses dans un grand hôtel genevois. Elle garde en mémoire les précieux conseils de l'Art of Packing de la maison Vuitton. Depuis, elle empaquète ses affaires en s'imaginant jouer au Tetris comme lui avait expliqué l'expert layetier. Il avait aussi recommandé de "procéder par strates planes pour atteindre l'équilibre du bagage. " Ou encore que "ce qui ne bouge pas n'est pas froissé". Elle s'était appliquée à composer sa valise la veille du départ mais a déposé sa trousse de toilette sur le dessus des affaires (alors que le « lourd dessous » est une évidence). Oui, parce qu’une trousse de toilette, à fortiori pour une Fashion Week ça pèse !!
 
Après un accueil chaleureux de ses trois hommes, un excellent repas,  au moment de se démaquiller, elle découvre l’absence de sa trousse gonflée jusqu’à l’explosion de ses produits adorés (oui, adorés). Elle n’imagine pas une seconde que sa valise a été visitée. Le lendemain elle appelle l’hôtel, sms à sa rédactrice en chef qui a repris la même chambre. Rien. Mais elle espère encore jusqu’à ce que, l’après-midi, elle cherche ses lunettes de soleil (qu'elle se rappelait avec précision avoir déposées sur le dessus de la valise juste avant de prendre le taxi qui la menait à la gare). Envolées elles aussi. Et le soir, pour tamiser l’ambiance, elle se souvient de cette bougie reçue et une Diptyque, (presque) seul achat parisien. Elles aussi absentes...
 
Chipés aussi sa palette Chanel, l'eyeliner facile de Clarins le dernier Coco, le blush Orgasm de Nars qu’elle chérissait, embellisseur et anticernes, fond de teint chouchou, kit pour sourcils (!!), tous les soins du visage et des cheveux… Et ses pinceaux qu’elle avait pieusement, lentement acquis en quelques années. Etc etc… Se faire voler ses affaires de toilette, ce n’est pas comme une robe qui aurait été dérobée. C’est intime, c’est un peu secret, c’est ce naturel revendiqué qui ne l’est pas (plus) tant que ça !!
 
 

 
 
Les seuls rescapés de ses produits de beauté sont les RAL qu’elle a toujours dans son sac. Les deux Chubby de Clinique sont rentrés sains et saufs.
 
Elle n’a pas décoléré durant trois jours. D’avoir été aussi idiote, d’être nue sans ses artifices à la valeur pécuniaire et sentimentale inavouables

19 commentaires:

Léa a dit…

Oh oh... J'imagine le truc ! La trousse de toilette est la dernière chose à laquelle on pense quand on parle de vols ! Maintenant il existe des Fashion voleurs??! Tu as mis la main sur un réseau peut-être...
Ma pauvre :-(

Peggy a dit…

les boules. Les grosses grosses boules :(

Julie a dit…

C'est arrivé à ma soeur. Elle a en effet bcp pensé aux pinceaux achetés années après années et tous le reste ! C'est triste parce que se faire voler nous rends coupable (Pour ma part il s'agisait d'une tres belle ceinture...héritée de mon papa). Alors que NON !! Par contre une chose est sure ca rends vigilent...
Je me console en me disant qu'elle lui va moi bien à elle qu'a moi, idem pour la maquillage ! Na

jollien sarah a dit…

Léa : En fait, ils ont pris ce qu'il y avait de solide sur le dessus. Heureusement qu'ils n'ont pas emporté toute la valise ;(((

Peggy : Ah ! ça tu peux le dire... les grossse grosses boules...

Jules : Oh ! le cadeau hérité, ça fait de la peine. D'autant que la valeur sentimentale est importante. Bien pire que des affaires de toilette.

Comme ta soeur, les pinceaux, je me les suis achetés sur plusieurs années (ou reçu pour mon anni ou Noël), c'est cher et j'en prends grand soin... Je ne décolère pas...

Hihi, j'avoue que j'ai pensé que ce serait cool que la personne attrappe une grosse allergie qui démange durant des semaines ;)))
Affreuses que nous sommes....
Et c'est ça, tu te sens reponsable ! tout pareil....

Isabmy a dit…

Oh quelle horreur ! À la différence de toi, je suis une obsédée du bagage, au pire je lui laisserai mon siège à ma valise ! Finalement, ça peux avoir du sens...

Pascalou a dit…

Je cours m'enquérir du "manuel de vaudou en 10 leçons" et du "comment devenir une vraie sorcière pour les nulles" et hop j'envoie plein de sorts sur ces affreux(ses).Abracadabra peau de crapaud....
Pour le reste, je ne sais pas comment vous consolez...
Amicalement

Anonyme a dit…

Quelle empaffée celle qui a fait ça !!!
Comme tu dis, pourvu qu'elle se choppe une vieille allergie et des boutons plein sa tête de voleuse !

Gaëlle H.

bavardises a dit…

Je continue à penser que ton "manque de précautions" n'est pas à blamer. Ca n'était pas écrit "servez-vous" sur ta valise, que je sache. C'est plus un manque de savoir-vivre, que tous tes pinceaux et autres produits ne sauront camoufler...

Mariame a dit…

J'ai conscience que ça ne sert à rien de la dire mais voilà : FAIS CHIER QUOI !!!! Désolé pour le vocabulaire mais y'en a marre des abrutis qui se pensent tout permis...

christine a dit…

Oh combien je compatis, j'en serai malade...

Hélène a dit…

Cela m'est arrivé une fois sur une petite ligne Paris-province. On avait FOUILLE dans ma trousse de toilette et volé certaines affaires !!! Choc, colère, comme tu le dis, on touche à l'intimité.
Depuis, cadenas sur tous mes bagages, qui - si possible - sont placés à côté ou au-dessus de moi.Victime une fois, mais pas deux !

Chantal a dit…

Chez nous c'est la valise entière qui a faillit être envolée !!

Faut faire un appel au peuple Noël n'est pas si loin !!

Par contre, nous les pas suisses on pourrait en savoir plus à propos de cet art du packing ?
Merci

Ôde a dit…

Mon frère c'est son sac à dos avec papiers, tél et dossier de boulot (sur un Lille-Paris)... Volés alors que rangés au-dessus de sa tête dans le "filet" !!! Maintenant, le sac est à terre et la lanière enroulée à sa jambe !!! Et moi, c'est rien de précieux dans la valise, tout dans le grand sac dans mes pieds !! Les gens n'ont plus aucun scrupule !!!

Polly Perkins a dit…

moi je suis tellement paranoïaque que je checke chaque deux minutes si ma valise est toujours là et que je surveille à chaque arrêt... mon copain se fout de ma gueule et trouve que c'est pénible de vivre avec une pessimiste comme moi qui peint toujours le diable sur la muraille mais bon, une fois que c'est arrivé et que tu te retrouves en voyage de presse avec ce que tu portes sur toi pour tout dressing et produits de beauté, c'est trop tard pour crier au loup... Mince vraiment ça m'attriste que ta mésaventure cautionne ma paranoïa mais OUI, les gens ne sont pas gentils et le monde est plein de dangers, sniffff

Lucie a dit…

aie... l'an dernier je me rendais à l'aéroport de Genève et au dernier arrêt avant d'arriver, à Genève donc, il reste une minute avant la fermeture des portes et je vois un type courir sur le quai avec une de mes valises ! Heureusement une autre personne à qui il avait aussi pris une valise, lui a couru après et il les a lâchées... pareil je les avais laissée entre 2 wagons en bonne suisse... Depuis je les garde avec moi et ne les lâche pas d'un oeil ! Vraiment dommage pour tes affaires... samedi en rentrant de New York j'ai trouvé une trousse de toilette sous mon siège, oubliée certainement par la personne assise là avant moi ! Elle devra passer ses vacances sans sa trousse, ou alors tout racheter sur place !

Nunu a dit…

C'est mal si je lui souhaite la gratouille au derge et des bras trop courts pour pas se soulager à ce chapardeur ?

Pinassotte pinasse a dit…

j'imagine ta colère et surtout l'indignation de se faire voler des affaires aussi intimes, quelle horreur !! c'est comme si l'on rentrait dans ta salle de bain et que l'on mettait tout à sac. Bizz

jollien sarah a dit…

Isabyme : Tu as huit milliards de fois raison... La preuve ;(

Pascalou : C'est étonnant que vous utilisiez le mot consoler... C'est ce que j'ai ressenti, de la tristesse (après la colère !!).

Gaëlle : Gniiiiiihiiihiii vade retro vilainas. hein ?

Bavardises : J'ai une confiance (et une naïveté) envers les gens... Les incivilités on pense à tort qu'elles ne seraont aps pour nous... Une leçon que je ne suis pas prête d'oublier.

Mariame : Hahahaaaa, si tu savais combien de fois j'ai prononcé cette élégante phrase... Hier encore, je veux faire mes sourcils, et m.... plus de pince à épiler (et une de marque suisse incassable et cher que je m'étais offerte il y a deux ans !!) fais ch...

Christine : M'en parle pas... il y a presque deux semaines et j'y pense tous les jours (fastoche ma salle de abins est vide !!) Il va me falloir des mois et des mois pour réunir ce qui m'a été volé, de chien !

Hélène : Visiblement, les malélevés savent que nous transportons des trésors dans nos trousses. J'hallucine de ce que tu racontes. Avoir même pris le temps de fouiller. Le culot ....





jollien sarah a dit…

Chantal : C'est courant mais on pense toujours que ça ne nous arrivera pas à nous !!! Ecoute, je vais demander le pdf et je te l'envoie. C'était un moment enrichissant, élégant dont je me souviendrai toujours avec délice. Il y de multiples astuces et beaucoup de bon sesn. Genre la trousse de toilette, souvent lourde se met dans le fond de la valise (à plat au fond si c'est un sac de week-end et sinon au fon, là où on traîne son bagage). tu vois, j'ai fauté car j'avais préparé mes affaires la veille ;(

Ode : comment ça rien de précieux ? Une belle robe, un chapeau, une veste, tu es bien obligée ? Suis tellement stupide que je laisse même les bijoux... ouais naïve naïve.
Dingue l'histoire de ton frère... Faut dire que sur la ligne Sion/lausanne/genève je n'ai jamais eu ce genre de soucis... On est encore un peu protégés en Suisse.

Polly : Tu vois, nous avons toujours les qualités de nos défauts (et vice versa)... Désormais, je serai la parano du wagon, c'est clair... et pourtant tu connais mon optimisme à toute épreuve. Personne ne me veut du mal, personne ne fouille dans els valises, personne ne te met de bâton dans les roues... Dingue pour une journaliste ? ;)))))

Lucie : Incroyable, à Genève... Tu as raison, on est vraiment des Bisounours.... Sur les terrasses de Paris, je pose iphone, porte-monnaie bien en vue. Me suis faite gourmander la dernière fois par un serveur. Ici on rentre dans un café en laissant son sac sur la chaise (enfin en valais du moins)...
la pauvre, elle avait pensé à la garder près d'elle sa trousse ... ;(

Nunu : yes, moi aussi tiens !!

Pinassotte : je me suis sentie souillée et mise à nu...