mardi 23 octobre 2012

Sans les bras


 
 
Un manteau simplement posé sur les épaules... Le milieu de la mode a exhumé cette manière d'arborer les vestes. Depuis quelques saisons (ou années, je n’arrive pas à dater précisément.), on redécouvre cette façon élégante et jolie de se couvrir les épaules. Lorsque les températures varient au cours de la journée, pour éviter de le porter sur le bras ou pour instiller une dose d’allure faussement désuète, cette néofaçon d'envisager le port du manteau est séduisante.
 
J’ai immédiatement trouvé cela beau et touchant. Les souvenirs heureux de ma grand-maman qui, toujours, posait sa jaquette (un gilet en langage valaisan) ainsi. Pour sa ballade quotidienne, chez elle ou encore sur un banc dans son jardin. Elle n’aurait jamais osé le faire en ville. Cela aurait été, (autre temps, autres moeurs)  trop négligé. Par habitude (et, je l'avoue parce que les années avançant j'ai de plus en plus froid. ) chez moi ou sur ma terrasse, je pose un vieux gilet ainsi. Il m'arrive de l'entendre murmurer « y a un petit courant, fais attention au bas des reins ».
 
 
 

Un geste inné accompagne souvent cette tendance : les mains enserrent le col, à la naissance du cou. Il est contenu, pudique. Il y a dans ce mouvement, un charme suranné, quelque chose de doux. Lors du dernier défilé milanais de Raf Simons pour Jil Sander en mars, autant que les sublimes manteaux pastel ou framboise éclatée, la gestuelle d'une grâce infinie m’a touchée.   

Il m’a fallu un temps certain pour marcher aisément dans la rue avec un trench/un blazer et même un perf (c'tte folie) sur les épaules. J’ai tenté timidement dans l’anonymat d’une grande ville. Depuis, c’est devenu naturel. Ca ne tient ni trop chaud, ni trop froid, comme disaient les ancien. Mais il faut l'apprivoiser un peu...

 



Au début, le dos se voûte un peu, les manches glissent. Et le sac ? Rassurez-vous, si j'y arrive n'importe qui y parviendra !!!

Et vous ? Vous avez franchi le pas ou peut-être n'avez-vous jamais délaissé cette manière d'endosser son manteau ou alors vous trouvez ça un peu vieillot ?

Trench Burberry
Chemise en jean H&M
Pantalon COS
 

18 commentaires:

isabelle a dit…

Tenté timidement au début (l'impression de se la péter ou d'imiter les rédactrices de mode) puis je porte telle une dame patronesse, blazer, manteau et même cardigan vintage de Vitos (une défunte marque) qui me vient de ma grand-mère et qu'elle portait sûrement de la sorte.
Très sympa ta chemise en jean.

Spiruline a dit…

Tout comme toi, je trouve cela infiniment chic... sur les autres mais perso, je n'y arrive pas. Sur une terrasse en sirotant un petit verre éventuellement mais pour déambuler en ville et faire des courses, rien à faire, c'est pas pratique, ça tombe tout le temps. En fait, je crois qu'il faudrait que j'adopte la démarche lente et chaloupée qui va avec.. mais ça aussi c'est mission très difficile ;-)

Léa a dit…

Du coup moi j'ai loupé l'épisode où tu as trouvé un trench Burberry 0_o Vintage ou non finalement ?? Très joli en tout cas !

Amitiés
Léa

jollien sarah a dit…

Isabelle : Rooo purée, nous qui aviosn parlé de cette tendance.... en écrivant n'ai aps mentionné un de tes dessins... ;((((
Merci, j'avais une foncée, il me fallait une claire. Et dire que j'ai donné deux IKKS il y a trois quatre ans car je pensais m'en lasser ;(((

Spiruline : Hééé, mais salut !!! Franchement je le fais et pas plus tard qu'aujourd'hui où je suis habillée exactemetn comme ça ! Non, je ne m'habille aps pour le blog ! dingue ;))) C'est une habitude à prendre. A la maison, cela fait des années et des années que je porte mes jaquettes comme ça... Avec le tricot, une vraie petite vieille !!!

Léa : Alors... je me faisais une telle joie, j'en avais aprlé plusierus fois. J'étais certaine d'en parler. puis lrosque je l'ai eu, je n'ai pas eu du tout envie ! J'ai envie de garder l'historie pour moi. C'était un long périple, semé d'embûches, d'essais de déconvenuses jusqu'à ce que je LE trouve...
Mon avis, et c'est perso, en beige/sable etc... les plus jolis sont vintage. en foncé, il faut un neuf !! Le mien est donc vintage mais entièrement retouché...
J'espère que tu comprendras ;) des bises

Viou a dit…

Ton billet est magnifique et émouvant... Mes grands-mères aussi portaient leur gilet de cette façon, la plus coquette des deux le faisant souvent tenir avec une broche... Le peu de fois où je me suis retrouvée avec ma veste posée comme ça, me suis sentie toute "bizarre"... Je trouve malgré tout ça très classe. Surtout "ne pas prendre froid aux reins"... comme ça me parle !.. Vive nos grands-mères !

bavardises a dit…

J'allais compléter le titre par "et sans la tête!", mais non, aujourd'hui, nous avons le droit à un peu de toi ! J'aime bien la dernière photo.
Le deuxième nom de Chicago est "The windy city". Autant dire que pour moi, l'exercice ne durerait pas plus de 30s! Ce qui ne m'empêche pas de trouver la démarche élégante. J'vais essayer à la maison, avec ma robe de chambre tiens... (comment ca, ca ne fonctionne pas?)

Lucie a dit…

J'aime aussi beaucoup, mais il faut trouver le bon manteau, la bonne coupe etc... et le sac faut pas qu'il soit trop gros histoire de pas faire difforme la-dessous. Me souviens d'un post de Garance Doré ou elle expliquait pourquoi elle n'y arriverait jamais. J'en suis encore à ce stade, mais vu comme elle le porte à merveille aujourd'hui, y a toujours de l'espoir. Après faut pas que ça devienne systématique non plus, de toute façons par -20° y a pas trop le choix ;-)

Valérie de Metz a dit…

J'adore cette façon de porter le manteau (ou n'importe quelle veste...) Je trouve ça classe, chic. Moi j'ai du mal, car je ne marche pas, je cours! Alors j'ai un peu de mal à retenir l'imper, le sac etc... Mais quand j'arrive à marcher tranquillement (sur 10 mètres!) j'adore faire ça. Et moi aussi j'entends ma Mamie me murmurer "couvre toi tu vas prendre froid". <3

Pascalou a dit…

Non pas vieillot...Juste élégant, une silhouette intemporelle et gracieuse mais avec du chien à la Catherine Deneuve ou à la Fanny Ardant....Avez-vous essayé avec le Borsalino?

Anonyme a dit…

Pas vieillot, juste désuet, suranné, mais c'est ce qui fait que c'est si chic, si "hors du temps", "hors des modes".

J'ai tenté une ou deux fois, et effectivement, instantanément je revoyais ma bonne maman avec ses gilets et ses mains en crochets inversés pour les tenir sur les épaules.
Dans un autre genre, je me mets de plus en plus à porter mes lunettes (de vue ou de soleil) dans l'échancrure d'une chemise ou d'un t shirt décolleté. Je trouve ça aussi désuet et suranné que le port du gilet sur les épaules, et je crois que j'adore ça !!

Merci pour ce billet inattendu, plein de toi, je suis toujours aussi fan !!!!!

Gaëlle H.

Sophie a dit…

Je me rappelle qu'une de mes professeures au lycée portait la plupart du temps son trench et certaines vestes de cette manière là. Elle avait beaucoup de classe ! et elle glissait dessous un sac en bandoulière. Moi j'aime bien porter ainsi mes cuirs ou mes chemises un peu épaisses, il faut un tissu qui ait de la tenue.
J'aime bien te lire et découvrir par bribes ton pays dont je suis devenue frontalière (et où je viens souvent...) mais qui m'intrigue encore beaucoup.

Pinassotte pinasse a dit…

c'est vrai que de porter le manteau ou la veste de cette manière, donne de la classe du mystère. D'ailleurs c'est bien ce que l'on ressent dans tes clichés !! la classe :)

Lor a dit…

Bravo pour ton trench ! je me souviens très bien de ton post ...
et bien il te va très bien ! vous avez finit par vous trouver il semblerait
bises

Polly Perkins a dit…

ca ma plaît!

jollien sarah a dit…

Viou: J'avais oublié les broches... c'est vrai. Les getes des anciens prennent racine en nous comme des arbres. Ce serait bien dommage de les oublier.

bavardises : je ne savais pas pour Chicago. en effet ce serait compliqué... Le gilet chez toi, un premeir pas ?

Lucie : Ah ! bien coupé pour porter sur les épaules ? Perso même mon perfecto je le croche ainsi... C'est plutôt dans la manière de se tenir, je trouve que
ça compte plus ;)))

Valérie : Quelle joie de te lire ;))) C'est clair qu'il faut marcher un peu autrement. A moins de le crocher au cou.

Pascalou : Oh que oui, avec le chapeau. Imagine, j'ai osé faire les courses, trench sur les épaules et chapeau vissé dans un tout petit endroit ;)

Gaëlle : Merci pour tes gentillesses, je savoure ;).... Je fais aussi comme cela pour els lunettes, parce qu'avec mes cheveux, elles crochent ;)) Il faut se sentir libre de faire comme on aime et comme on sent...

Sophie : Ah ! ce'st un autre monde la Suisse. Et dans la Suisse de grosses différences selon les régions... Chez vous aussi ?

Pinassotte pinasse : On est obligé de marcher plus lentement, les pas plus petits et automatiquement on se tient mieux...

Lor : En effet, j'y crois aussi pour certains vêtements... Merci ;)

Polly : M'étonne pas... tu portes ainsi les cardigans. Cela t'irait merveilleusement bien.

Nevenka_lex a dit…

J'adore! Si classe... Si féminin... So chic avec un brin de mystère! J'adhère complètement. Belle journée

Ôde a dit…

Ohlala... C'est vraiment classe !!! En ce qui me concerne, inenvisageable : vu ma démarche type "pas de charge" et mes sacs besace toujours en bandoulière... Ce serait tout sauf élégant !! J'ai aussi un pb (déjà évoqué par Bavardise) : le vent, élément très présent et incontournable quand on habite sur la côte atlantique !!!

Anaïk a dit…

Sur toi, c'est une évidence, avec tes cheveux un peu fous, ça te donne une allure folle, pas convenue pour deux sous, et j'adore ton histoire comme toujours.