dimanche 7 août 2011

Quand l'élève est prêt...



L'été et sa langueur communicative m'éloigne de mon blog. Mais je pense souvent à vous. Allez, je vous fait un petit fourre-tout de ces derniers jours...




Je suis dans une période "épure". L'autre jour en visionnant une vidéo de Chie Mihara, splendide créatrice de la marque éponyme. Je ne voyais que ces poignets. Qu'elle noue un lien ou qu'elle porte quatre bracelets, chacun est parfaitement à sa place. "Less is more" prend tout sons sens.



Même si je n'ai jamais aimé les fanfreluches, tout objet, bijou posé n'est pas vainement décoratif. Réduire au minimum, comme on le conseille souvent en vieillissant (pour le maquillage par exemple), il faut de la matière. Ne pas avoir trop à gommer et à cacher. Et ça, c'est un long chemin... Dans la même veine il devient impératif d'arrêter de fumer. Tout se met en place tout seul. Même si, c'est une épreuve d'envisager de poser ces satanées cigarettes.


Je n'arrive pas à retranscrire ce qui m'habite. Le joyeux, la lenteur, j'espère que vous devinerez entre les lignes, je vous fais confiance.


Tout à mon cheminement intérieur, un collègue que je connais peu, au détour d'une discussion  m'a cité ce proverbe zen, quand l'élève est prêt le maître arrive. 

J'ai masqué mon émotion. Innocemment, il avait touché le coeur des pensées qui m'habitent. Comme le Petit Poucet, je suis des cailloux polis... 


Euh... si on transposait cette phrase sur le matériel, vous croyez que des slippers, une paire de motardes vieillies, des bottes en caoutchouc, une robe rouge, une robe longue, une robe chemise et des pois pourraient venir à moi sans que ne les cherche ? ;))

Encore merci pour vos bons conseils littéraires. Grâce à vous ma liste s'est allongée, mes nuits se sont raccourcies, mes matins sont encore plus difficiles mais qu'est-ce que c'est bon !

Et sinon, vous ?

Cabas en cuir argent, entrevu ici
Chie Mihara
Manchette en argent
Sandales Benetton
Une oeuvre de Bex arts 2011

13 commentaires:

M1 a dit…

"quand l'élève est prêt le maître arrive"... je ne savais qu'Obi Wan Kenobi allait t'influencer ^^

Anonyme a dit…

pour moi le less is more c'est toi avec cette photo d'un hiver (2010 ou déjà 2009), les ongles clairs, coupés bien nets et bien carrés (tiens une chanson de sandrine k qui a arrêté mais dont j'avais aimé le 1er album & le concert assise derrière son ex-mari vincent l, mais je m'égare) et entre les mains ce verre d'un blanc laiteux avec juste ta bague sublime
le cheminement ne peut donc se faire que bien, la base, fort bonne est là
je m'apprête à partir, je vais tenter de faire un mail avec qq news en parallèle
gros becs comme tu le dis si bien
mimioui

Sarah a dit…

M1 : Quand j'étais petiiiit j'étais un Jediiii, tellement nerveux .... tu m'as mis cet air en t^te. Malin. Le rapport avec Star Wars ? chercher, chemin... ;)))

Mimioui : On se connaît depuis si longtemps ? tu as une mémoire incroyable... sur les dizaines de photos prises, ce moment-là (un mercredi après-midi) m'a marqué... Et Sandrine très less is more, non ? rooo tu files ? je cours t'écrire. Bonnes vacances ma belle ♥

La smala a dit…

Simplicité, classe, le temps pour soi, ou pour les autres, et aussi des choses qui nous font rêver, le plaisir ... La paix ... ça y ressemble bien en tous les cas :-)
PS: J'aime la lumière qui émane de cette femme, Chie Mihara, magnifique ! Bisoux

Isa a dit…

Belle citation , à méditer assuremment ...

Poppins a dit…

Oh comme, ce post me parle.
Je trouve que c'est un des avantages de vieillir.. Se trouver, trouver la sérénité, aller à l'essentiel, être en accord avec soi... HUM, que ça fait du bien. C'est vrai que lorsqu'on est prêt, les choses arrivent d'elles même, parce que c'est le bon moment, et pour ça, il faut avoir avancer.
Par contre, là où je bute, c'est l'impatience, j'aimerai que les choses arrivent plus vite, car il me semble que je suis prête, mais il faut attendre..arh!

Je rejoins La smala, sur la beauté , la sérénité, la joie de vivre que dégage cette belle femme, et ces chaussures, ah!!

Et voilà enfin en photo, la belle trouvaille des vacances, très joli cabas!

Bises,
A bientôt,

Spiruline a dit…

Ah less is more, si tu savais comme ça me parle. J'essaie et essaie encore.. parfois j'y arrive! J'ai cherché de tels bracelets en Espagne, en vain... Par contre j'ai depuis peu deux paires de chaussures de cette déesse :-) à bientôt

Anonyme a dit…

Le charisme de la belle Chie ne résulte ni d'accessoires, ni d'épure, mais relève, à mon avis,d'une parfaite adéquation avec elle-même et ce qui l'entoure.
Si les motardes vieillies et autres obsessions s'offrent directement à nous si on adopte un tel plan zen, je veux faire partie de la secte!!!
Bisous, Lili

Nunu a dit…

Je ne désespère pas non plus pour les motardes déglinguées parfaites.
Tout vient à point paraît...

Pour l'arrêt de la cigarette, je dirais 'Sedansa' ou l'art de pallier (c'est un genre de cigarette électronique, le geste reste, mais c'est de la vapeur d'eau) et progressivement, un proche qui était également accro à sa nicotine,y est arrivé et tient bon ^^

Sarah a dit…

La Smala : entretemps, tu as découvert ses pompes ;)

Isa : j'y songe et puis j'oublie. mais elle revient...

Poppins : ne m'en parle pas... c'est un apprentissage, la patience ! Long chemin également...

Spiruline : Tu m'étonnes vu ton lieux de villégiature de cet été... tu nous les montreras sur ton blog ? hein ?

Lili : Un tout assurément. Elle est sublime, tu es d'accord. Sans taille xxs... tout ce que j'aime !

Nunu : merci pour ton conseil pour la cig. J'hésite à intégrer un groupe de soutien qu'il y apas loin de chez moi....
les motardes, deux ans que je cherche la parfaite. toujours un détail qui cloche. je crois que'il faudrait simplement aller dans un mag de gros bras tatoués, nan ?

jicky a dit…

ouaiff pareil avec la petite robe noire ou LA fringue qu'il nous faut, j"en suis sûre...un coucou de Nollandie!!

Sarah a dit…

Jicky : Tu me donnes des envies de Nolande... mais les 3 préfèrent Barça ;(((( bon qui est pas mal non plus ! Octobre, octobre !

Zabou a dit…

Ha, les vacances, et cet espèce de rythme ralenti où plus rien n'a d'importance, ni le courrier à aller chercher, ni les heures ed table à respecter... Juste profiter... C'est doux, c'est lent, comme dirait l'autre... Bisous!