mardi 19 avril 2011

Plaisirs épars


Éternelle amatrice de citations toutes faites, il en est bien une qui me fiche l'urticaire - "les gens heureux n'ont pas d'histoire"...  Comme si le bonheur était un état béat dans lequel il faut se vautrer ! A l'extase je préfère les petits riens. Ne croyez pas que je ne jure que par les biens tangibles. Derrière les objets essaimés, un geste affectueux. Ce n'est pas tous les jours bombance de cadeaux par chez moi. Je le prends comme un avant-goût de ce jubilaire que je redoute et qui ne me loupera pas. 

Plutôt que du matériel, je pourrais vous citer le chant matinal des oiseaux sous ma fenêtre, ça ferait nunuche. Les bisous des enfants, ça ferait mère comblée. Des téléphones et attentions des copines, ça ferait princesse, mais en même temps, faut l'avouer elles ont été drôlement gentilles ces derniers jours ♥.  Le superficiel, pointe de l'iceberg des plaisirs ! !




Crème de beauté Pivoine Flora de L'Occitane

On a les fiertés que l'on mérite ! Inlassablement chaque printemps, mes premières pivoines me procurent une joie toute infantile. Je leur parle et les mire plusieurs fois par jour. Leur éphémérité les rend encore plus attachantes. Pour prolonger le plaisir, une crème qui, sitôt les réactions cutanées passées,  me feront fleurir bon la pivoine ! (ps - suite à la remarque de Juliette - allergie à un médicament et non à la crème !!!!)

Surf Pillow de Bosign - commandé chez Rond Rouge à Genève

17 ans d'un amour ombré de nuages (avec toujours  à l'horizon, un rai de soleil). Une de ses attentions particulières. Le portable, ombre planante de mon quotidien. Un coussin design, pour que je puisse et rester sur le canap et continuer ma chasse aux oeufs.

Vernis OPI - Collection Texas

Banal le vernis. Pourtant, les doigts ne sont jamais aussi gracieux, les gestes aussi élégants qu'avec une teinte sur les ongles. J'adore regarder voleter les doigts des filles (est-ce nécessaire de préciser - ongles courts, dépourvus d'épaisse couche de gel). Je reconnais que j'ai l'émerveillement facile. M'en suis toujours pas remise du fax et d'internet...


Un envoi- surprise d'un confrère que je tiens en haute estime. Il comble mes lacunes papivores (faut-il préciser que je ne vis pas dans une ville cosmopolite). Les hommes, la mode, Beckham en couv (et drôlement tendance - faut voir pour le croire).  Fantastic Man, c'est le nom du mag, pas celui de mon charmant compatriote. Remarquez, ça lui irait comme un gant !

Sur ce, je file m'arracher la peau...

Pivoines spectaculaires (au bas mot) de mon jardin sur un foulard Zara
Crème de beauté L'Occitane Pivoine Flora
Coussin Surf Pillow de Bosign
Vernis OPI - teintes délicieusement "sorbet"
Fantastic Man Magazine

18 commentaires:

linette a dit…

Les attentions de ses amies & amours procurent de doux plaisirs, j'aime infiniment les pivoines mais leur beauté est si éphémère. Toujours du plaisir à vous lire.

Anonyme a dit…

Tu crains d'être matérialiste alors que tes mots prouvent que tu apprécies les gestes simples. Tu sais recevoir. C'est quand ce jubilaire ?
Gégé

Sylvie a dit…

Effectivement elles sont fantastiques tes pivoines!
Je craque aussi pour la collection Texas d'O.P.I...
Tous les petits plaisirs sont bons à prendre... :)

bene a dit…

wa la tranqmission de pensée! Je viens de poster une photo de mes pieds dans l'herbe... incroyable.
Tes pivoines sont en avance par rapport aux miennes: c'est ma fleur préférée (avec les pois de senteur, le côté éphémère, sans doute). Je suis en train de convertir Chouquette qui n'en revient pas de constater comment un aussi petit bouton peut donner une fleur aussi énorme ;)
biz

Sarah a dit…

Linette : Je le disais encore ce midi à ma voisine, si suelement elles pouvaient durer plus longtemps. Mais en fait, c'est ce qui fait leur charme, non ?

Gégé : Géraldine ? ;) pfff m'en palre pas... j'agonise à la pensée de cette date. J'ai découvert le pot-aux-roses hier au soir (anniv invitation copines) et ai supplié de tout annuler... ouais, pas sympa. le 27 du mois prochain !

Sylvie : on crot dnas le flacon qu'ils sont comme d'hab, sur l'ongle pas du tout. super frais et le beige... aïe aïe aïe, une tuerie

Béné : décidément, nous n'avons pas les mêmes goûts. comme toi, pois de senteurs et pivoines. je ne m'en reviens pas de la merveille de cette plante. C'est hallucinant l'évolution au fil des jours. Je n'en suis pas peu fière (et si tu voyais la branche de suale offert par une copine, plantée il y a moins de 2 ans, auj un arbre !!). ces petites choses font un de ces biens, moi j'dis. La fiesta de PL, moi aussi j'ai refusé d'y aller ;)))))

Anonyme a dit…

tout est beau, ça donne envie
merci
mimioui

jicky a dit…

ah tiens c'est plus les blouses que tu fais pousser dans les arbres, c'est les pivoines que tu fais pousser sur les foulards, maintenant...:-)
C'est vrai qu'elle est idiote, cette maxime: d'autant que les gens à "avec histoire" (et puis de tte façon, chacun a son lot d'histoire personnelle à trimballer, hein) ne sont pas forcément malheureux non plus (ce que la maxime sous-entend peut-être?)

Yelle a dit…

Magnifiques tes pivoines ! Cette fleur est tellement délicate.
Les feuilles de pivoines sont également très belles ! Je surveille avec amour les deux boutons de pivoines qui s'épanouissent doucement au fond de mon jardin... Jusqu'au ravissement (pour les yeux et le nez) de l'éclosion ! Les miennes sont d'un rose très pâle. Ma fleur préférée.
Je te souhaite plein d'autres petits bonheurs et ravissements.

Anonyme a dit…

Moi aussi et de loin, mes fleurs préférées, souvenirs du jardin d'une veille demoiselle chez qui je passais de longues heures quand j'étais petite fille...
Gaëlle

Pinassotte a dit…

Les fleurs sont si belles et tes mots si doux, et la fraicheur de tes pieds fraichement vernis fleure bon l'été ;) Bizz

Juliette Rigby a dit…

La crème à la pivoine de l'Occitane te file des boutons, si j'ai bien compris ? pourquoi la mettre sous un jour si photogénique sur ton blog alors ?...

M1 a dit…

On peut prendre des vagues avec le surf pillow? : )

Sarah a dit…

Mimioui : merci , chère contemporaine (on dit ça chez vous aussi ?).

Jicky : remarque moi j'adore celle-là 2le onheur n'est pas au bout du chemin, le bonheur c'est le chemin"... ;) des bises

Yelle : Tu confirmes (cf Béné) que chez moi, l'éclosion est en avance. tu en as deux ? continue... je l'ai planté au printemps 2007. D'abord timides, les boutons aujourd'hui sont nombreux, nombreux. Je ne me lasse pas de les contempler, de leur naissance à leur épanouissement. c'est trop beau !!!

gaëlle : Al les madeleines ! Ma mémé en avait des touffes entières aussi.

Pinassotte : Pieds, qui mériteraient un pasage chez la pédicure, d'ailleurs. merci ♥

Juliette : Me suis mal exprimée. J'ai corrigé dans le texte. Non, j'ai testé cette crème et n'ai eu aucun souci.... C'est juste une allergie à une saleté de molécule de médics que j'ai du prendre depuis deux semaines. Merci pour la photogénie ;0

M1 : plein la tronche, sur le net ;)))

lilu a dit…

Rien que les photos sont un petit bonheur à regarder...

Un vrai plaisir de lire ce texte rempli de joie, de "carpe diem" sans oublier demain...

Je comprends peu à peu votre évolution tranquille certainement liée à pleins de raisons que j'ignore mais aussi, j'en ai l'impression, depuis la lecture du texte de S. Fontanel.
Suite à votre billet, je me suis plongée dedans.
Comment dire que ce qu'elle écrit nous bouleverse en douceur, vers le meilleur de nous...?

Merci pour toutes ces découvertes et le reste...

Sarah a dit…

Lilu : C'est drôle que ressentiez tout ça. Le livre + les événements d'août dernier + ces putains de 40 qui déboulent - je crois que je fais une grosse remise en question. Merci de votre message ♥ à bientôt.

Yelle a dit…

J'aimerais bien savoir si chez toi aussi les fourmis aiment se balader sur les boutons de pivoines !!! Sur les miennes il y en a toujours eu en permanence et ça m'intrigue ! Même si ça n'altère en rien la beauté de la fleur... Il faudrait que je finisse par lire "Les fourmis" de Werber ; il paraît que c'est super intéressant et qu'on apprend plein de choses sur ces p'tites bêtes !

Sarah a dit…

Yelle : Mon jardin est un mystère... je ne traite ps du tout, m^me pas les rosiers et je n'ai pas de bestioles... Sur les arbres fruitiers mon mari a trouvé une combien (faut que je lui demande). Il me semble que j'ai eu des fourmis une fois. il faudrait que tu cherches un moyen de les faire partir, naturellement. Pr exemple, les fois où j'ai eu des pucerons (pas sur les pivoines) je dilue du savon noir dans de l'eau, je spraye et ça marche. Peut-être la terre, l'emplacement... Ca veut dire que tu ne peux pas en mettre dans un vase. Tu les mires dans leur emplacement naturel... Et les livre, ah ! oui je l'ai lu mais ne m'en souviens pas super bien ;(

Sarah a dit…

Yelle : Ca m'est revenu..... en faisant un rour dans mon jardin. J'ai un autre plant de pivoines (une autre sorte) et effectivement des fourmis. Me suis rappelée qu'un vieil amateur de fleurs m'avait dit que les fourmis venaient sur le bouton pour aider la fleur à s'ouvrir !!!!