mercredi 2 mars 2011

Partir


Mon moyen de transport favori est le train, absolument. Alors que je ne supporte pas l'enfermement et la contrainte, dans cet espace clos qui m'amène ailleurs, je m'y sens bien. Les cinq heures qui me mènent à Paris sont toujours un plaisir. Avant, je cours, je stresse, il faut prévoir. Après, je n'imagine rien de mes rencontres. Je laisse venir.

Et il y a cet entre-deux. J'emmène toujours de quoi écrire, lire, écouter. Et finalement, souvent en musique, je n'aime rien tant que regarder les paysages qui s'étirent et s'en vont. Mon esprit flotte, il n'y a ni de "il faut" ni de "vite faire ceci ou cela". Il y a la contrainte de vivre le moment présent.

Volontairement cette entrave (ne pas être totalement libre de mes mouvements) est devenue une réjouissance. J'ai hâte d'être enfermée dans ce wagon, paradoxalement je me sens libre. 


Il m'arrive de me demander (je ne suis pas toujours drôle) si mourir c'est un peu ça. Quitter ce qu'on connaît, filer vers l'inconnu. Reste-t-on dans cet état de flottement agréable longtemps ? Et finalement lorsque l'arrivée pointe on est prêt à entrer dans un autre lieu....

p.s. si vous aimez la poésie culinaire, les photographies douces et magiques, je vous mets le lien de ce site qui me fait rêver, Griottes, une merveille absolue.

12 commentaires:

Spiruline a dit…

Bon voyage, savoure-le comme un divine friandise cet imminent trajet vers ta fashion capitale. Et fais-moi signe si tu as du temps en montagne tout soudain. Becs

Valérie de Metz a dit…

Bon voyage Sarah! Profite bien de ton escapade parisienne, remplis toi les yeux de belles choses, succombe sans culpabilité aux nouvelles collections, et surtout viens vite nous raconter tout ça!

Sarah a dit…

Spiruline : Je serais dans la même vallée que toi dès lundi soir... volontiers volontiers avec plaisir ;)

Valérie : J'ai une petite chose dans le viseur... héhéhé... sinon ce sera un peu la course à s'en mettre plein les mirettes. Un jour j'irai jsute faire du shopping, un jour !!!!

benetie a dit…

moi aussi j'adore prendre le train avec ma pile de magazines, mon ipod, mon étole et... mon paquet d'haribo! ;)
Tu décris parfaitement cette sorte de moment imposé où l'on n'a rien d'autre à faire que se laisser porter... par contre, je HAIS les gares (contrairement aux aéroports bourrés de boutiques tax free ;)) et leurs courants d'air ;)
profite bien, dis bonjour à ma chouchou Taylor de ma part et... mitraille à mort, qu'on puisse, nous aussi s'en prendre plein les mirettes ;)

Anonyme a dit…

Quand j'ai vu le titre, j'ai eu peur que tu ne m'aies pas pardonné la note de 12 à l'italienne ! Ouf !
Ed

Sarah a dit…

Béné : Oo ! je vais mitrailler, regarder, m'en mettre plein les yeux. Accessoirement faire un saut de puce chez YA Ya et Monop et deux petites surprises pour le blog ♥ et oui, tu penses ta copine, je l'aurais dans le viseur juste pour toi. Dans cette arrière cour du défilé IM, j'y serai...

Ed : Penses-tu ! un jour je t'emmène à condition que tu sois super silencieux durant le voyage. ♥♥♥

Anonyme a dit…

Profite bien Sarah..de ce séjour...des vacances. Ce que j'aime quand je prend le train..c'est qu'à peine loin de la maison...on est en vacances...on relache tout ce stress accumulé et on apprécie le calme...le paysage..Je me réjouis j'y vais 4 jours en fin mars...bisous et à bientôt

Anonyme a dit…

oublié de signer...c'était Claudine

Yelle a dit…

J'éprouve aussi ce sentiment de liberté lorsque je pars en train, l'esprit léger ... le bonheur du paysage qui défile.Un moment pour soi, propice à la rêverie entre deux villes.J'adore! Tu me donnes envie d'aller faire un tour dans mon Paris natal que j'aime tant, la plus belle ville du monde! Mais demain, je bosse!(Je suis provinciale depuis 10 ans)
Bon voyage et profite bien de toutes les belles choses que tu croiseras sur ta route!Ahhhh! le splendide chèche vintage de YAYA... Je devrais recevoir le mien vendredi. Hâte de le voir de près, de le toucher et de me l'enrouler autour du cou!

Yelle a dit…

J'éprouve aussi ce sentiment de liberté lorsque je pars en train, l'esprit léger ... le bonheur du paysage qui défile.Un moment pour soi, propice à la rêverie entre deux villes.J'adore! Tu me donnes envie d'aller faire un tour dans mon Paris natal que j'aime tant, la plus belle ville du monde! Mais demain, je bosse!(Je suis provinciale depuis 10 ans)
Bon voyage et profite bien de toutes les belles choses que tu croiseras sur ta route!Ahhhh! le splendide chèche vintage de YAYA... Je devrais recevoir le mien vendredi. Hâte de le voir de près, de le toucher et de me l'enrouler autour du cou!

Anonyme a dit…

chouette paris! profites! et tu as raison... le train rien de mieux. tu nous raconteras !
Audsie

L'armadio del delitto a dit…

Un joli texte tout en poésie sur ce qui est aussi mon moyen de transport préféré. Bon voyage!