jeudi 9 septembre 2010

Les photos de soi


Lorsque j'ai décidé de faire une pause bloguesque, c'était pour trois raisons. Précises et claires. Ce n'était ni un coup de tête, ni un coup de sang. L'une des causes de mon ras-le-bol était "les photos". Je n'en pouvais plus de voir ma tronche étalée publiquement. C'était insupportable. Comme un boomerang, mon narcissisme refoulé et renié me revenait pleine poire.

Les premiers clichés sont nés dans la douleur (j'exagère un peu). Ce n'était pas anodin. D'autant, que le temps des photos pourries devant son miroir tendait à disparaître. Il fallait poser, se mettre en scène. Oh ! je ne vais pas nier, aujourd'hui, n'avoir pas retiré du plaisir. Et même beaucoup. Que c'était un exutoire, un pied de nez à la piètre opinion que j'avais de moi. Ces moments de solitude à faire le singe, puis à regarder, corriger, recadrer, bidouiller étaient plus vivifiants qu'un kil de natation.

Être seule à savoir ce que j'allais publier. J'avais l'impression de faire une farce de gosse. Moi, pleine d'autos-préjugés dévalorisants, je me montrais publiquement. Je le reconnais, ça a été plus thérapeutique que des séances d'analyse... Mais les jugements de soi, vous les connaissez, ce sont les plus coriaces. Lentement, comme un venin distillé, le dénigrement a eu la main mise sur l'allégresse que j'en retirais...


Mais, et cette conjonction a été capitale pour recommencer, c'était oublier tous les ravissements inhérents au blog. La satisfaction ressentie par des commentaires et des échanges "off", le domptage de mes tics d'écriture. Comme une drogue dure, le manque a été violent. Je me suis retrouvée, les jours suivants, comme une camée qui réclamait sa dose. J'ai été jusqu'à refuser d'allumer l'ordinateur. En ouvrant ma boîte mails, j'avais reçu des mots de lecteurs inconnus. En me baladant dans mon village j'ai croisé, Claudine, une jolie maman d'un copain de mon fils, qui m'a avoué timidement " je ne l'ai jamais dit à personne, mais je suis tes aventures. Comme un roman" et je tombais des nues. Savoir que des personnes ne me jugeaient pas, ne voyaient pas les photos, mais l'entier du blog. Je crois que la plus grande détractrice, c'était moi.

C'est tout exprès que je poste ces photos ratées, dans une tenue sans prise de tête, rassurante parce que toute simple et confortable. Malgré ma ligne pas impeccable et mon âge, je m'expose en faisant fi de mes propres critiques. Parce que la vérité est ailleurs ;)

Promis, je vais passer à du plus léger ! C'est tout de même un blog mode ici, bordel !

Perfecto Zara
Pull SandroJeans H&M
Collier Ma snob de soeur
Sac Gérard Darel
Compensées 3 Suisses

28 commentaires:

mbangel a dit…

juste bravo que tu ai réussi à passer outre tes propres critiques (qui ne sont par conséquent pas tres objectives!) il faut que tu continues ton blog avec plaisir.
xxx

Valérie de Metz a dit…

Ah! Mais que tu as bien fait! Je ne commente jamais, pour ainsi dire, pas plus ici qu'ailleurs, mais tous les jours je viens voir s'il y a un nouveau billet, un petit bout de toi que tu nous offres. Nous avons à peu près le même âge et je me reconnais parfaitement dans ce que tu écris, les vêtements que tu portes. Alors pour tout ça, merci d'avoir repris le chemin de ton blog.

Madame Kévin a dit…

Oui... quand on tient un blog, on entretient un curieux rapport à soi-même, que l'on se photographie ou pas.

fashionpaillettes a dit…

Photos ratées???? Il n'y a que toi qui le pense.....Mais, tu sais Sarah, on a toutes une opinion "un peu trop négative" de nous-mêmes...est-ce propre aux femmes tu crois?????

Anonyme a dit…

Comme ta copine, je suis tes textes comme un roman. La touche mode et une plume élégante en plus. Je fais partie des personnes qui t'ont écrit et tu sais à quel point tes billets me font du bien. Qu'ici, en Suisse romande, les jugements sont souvent plein de jalousie. Continue, pour toi, pour moi, pour nous.

Géraldine

Isa a dit…

Je me rends compte à la lecture de ton blog que j'ai encore beaucoup de chemin à faire .. j'en suis encore en phase de recherche.
Ecrire, rechercher la bonne photo et composer mon billet me fait bcp de bien mais je n'arrive pas à trouver une finalité.
Et puis ,j'en suis encore au stade ou j'ai encore un peu peur de totalement me dévoiler dans mes billets !! Je le fais mais juste en surface.. du coup, certains billets sont maladroits.
Je trouve que tu transmets beaucoup à travers ce que tu écris ..
A bientôt.
Isa.

Anonyme a dit…

Suis contente de pouvoir suivre mon roman...que tu continues à nous faire partager ton talent...ton émotion et ta sensibilité à travers tes billets...
et si jugements il y a....dit toi Sarah..qu'ils n'ont rien compris
A tout bientôt
Clo

mushi a dit…

Juste avant d'ouvrir ton blog, je me disais :"Il faut bien que je lui dise que je viens tous les jours et quand il n'y a rien de neuf, pfuuu, pas marrant !"
Juste aujourd'hui !!!
Pour moi tu es une petite fenêtre de soleil que je suis tellement enchantée d'ouvrir.
Merci

Sarah a dit…

Mbangel : Oui, le plaisr doit rester l'esssence du blog ;)

calérie : Oh ! Merci à toi. Je sias aussi, que pour certains, laisser un comm n'est pas facile/facile. Encore merci, donc.

madame Kevin : AH ! toi, toi ! toi qui comprends toujours ce que je veux dire.... Quel plaisir de te retrouver chez moi, je n'osais t'envoyer un mail. du coup, je ne vais pas me gêner !!

Fashionaillettes : chez les hommes c'est peut-être moins lié à l'image. Enfin, je crois. Mais plus aux performances, à des trucs sûrement tout aussi difficles.

Géraldine : Compatriote, tu sais qu'ici c'est petit, que tout fini par se savoir surtout si un hebdomadaire dominical parle de vous. C'était un bel article que celui de M.-C Martin. Malheureusement il a fallu faire face à quelques langues de vipères.

Isa : Je vais foncer découvrir ton blog. ce n'est pas simple de trouver le juste milieu, ni trop, ni trop peu... Mais comme je l'ai dit, une putain de drogue dure, un blog !

Clo ;) Au moment où tu m'as dit cette phrase, la manière touchante et bienveillante que tu as eue envers moi m'ont fait un de ces biens... Et les autres.. je le sais pour avoir vécu cela très fortement cet été, à la fin, au dernier souffle, ceux qui comptent ne sont pas "les autres". On se rtrouve seuls et si, d'aventure, quelqeu'un te tient la main, cette personne là ne t'aura jamais jugée, juste aimée...

Mushi : Oh, quelle douceur tes mots...

Lululike a dit…

Rien à ajouter ;o)

Sinon la 2eme est bien un peu floue mais la première, en quoi est-elle ratée ?

Danisha a dit…

tu as mis en plusieurs mots ce que j'essaie d'écrire depuis des mois, la photo thérapie m'a beaucoup aidé et finalement on est vachement plus critique que les autres. il faut savoir lacher prise et dédramatiser sur son soi.
contente de te re VOIR

Anonyme a dit…

Une fois de plus, tu scannes mes pensées...;)
Voilà une des raisons pour lesquelles j'avais stoppé mon blog: toutes ces photos de moi ça m'écoeurait! Et puis, prendre la pose, refaire 10 fois la photo parce qu'on voit pas le détail qui tue, faire tenir l'appareil en équilibre, faire ça en cachette de peur que Choucas se moque de moi ou que Chouquette le répète à l'école... je trouvais ça d'un d'un ridicule!
Et puis j'avoue que j'apprécie de plus en plus les photos prises à la va vite devant le miroir avec son iphone, le côté simple et pas mis en scène, ça m'a réconciliée...
tout ça pour te dire, machère Sarah, que tu n'as peut être pas la photo en focale fixe ni le pied qui va bien, ni même le photographe attitré, toujours est-il que tes photos, elles, elles dégagent la vie, le doute, l'humilité (paradoxalement)!!!
béné

ema a dit…

AI COMMENCé en montrant des photos prises dans des miroirs dans la rue. et puis j'ai plus eu le temps de le faire, 35h oblige, du coup, le blog a changé. ses lecteurs. mais de temps en temps, j'en remets des photos, toujours aussi pourries, histoire de dire que je ne me cache pas non plus. je n'ai pas besoin d'anonymat sans pour autant dévoiler ma vie.
alors c'est quoi ça comme position ??? est-ce que c'est s'aimer ?

bavardises a dit…

c'est ca que je trouve à la fois flippant et intéressant avec le blog, c'est cette capacité à momentanément se dissocier de soi-même et s'observer avec un autre regard, pas souvent indulgent d'ailleurs. Les photos de moi sur le blog, j'admets, ca n'a jamais été le plaisir premier, et en ce moment c'est juste plus possible, je ne(me?) supporte plus. Je te comprends donc parfaitement! :). N'empêche, je lui suis drolement reconnaissante à cette maman qui t'a donnée l'envie de revenir:)

M1 a dit…

Ma Sarah, les photos c'est has been, la blogo mode est à l'heure de l'outfitvideo !
http://tinyurl.com/24o2eu2
http://tinyurl.com/352zkjb

isabelle a dit…

Je comprends...
Tenir un blog est une drôle d'aventure humaine.
J'aime ta sincérité.
Tes photos "ratées" sont finalement très intéressantes...
Et bien sûr ton collier masnobdesoeur !!!! (qui m'avait subjuguée à l'époque!)

bavardises a dit…

ah, et puis sinon, il est super cool ce perfecto Zara. Collection actuelle?

mariga(z) a dit…

+1 Mme Kevin et Isabelle ... Le blog est déjà une aventure à lui tout seul. Que l'on se prenne en photo ou pas.
Reste à garder le plaisir de faire ce que l'on fait, l'histoire, la photo, les choses à partager...

J'ai éludé la question chez moi, d'autant qu'au final mon propos n'est pas là, ni moi :) et non, ne me demande pas (tu le sais bien)... je n'aime pas me mettre en scène, même quand il s'agit de partager un fashionnerie (ce que je fais sans me forcer) ;-)

Anaïk a dit…

Et voilà, une fois encore, je reste muette devant tes mots, ta façon sincère et pudique de te livrer. Je rejoins le comm' d'annyme dont on reconnait immédiatement la plume, tu scannes mes pensées les plus profondes. Oui,je crois à la blogothérapie et tu la complètes à merveille, merci Sarah.

Anonyme a dit…

Certaines cultures tendent à penser que la photographie est une voleuse d'âmes. Au contraire, je crois que tu te dévoiles encore davantage dans tes écrits qui n'ont pas la fugacité de l'instantané.
Quelle excitation de te lire en kiosque lundi ! Gros bisous, Lili

Mia in TERRA LATINA a dit…

Je te découvre grâce à Balibulle et j'adore ton discours !!!

Je vais continuer à venir promis !

Bizzz,

Mia in TERRA LATINA ;-)

Sophie a dit…

T'es juste magnifique!

Sarah a dit…

Lululike : Roo, c'était fait à la va vite en filant chercher des chaussures de foot...

Danisha : C'est complexe, ce regard sur soi. contente moi aussi ;)

Béné : C'est fou que tu utilises ce mot, humilité. Pendant longtemps je ne faisais jamais les photos quand mes cheveux étaient lavés et pas trop mal, il fallait que ce soit "vrai". C'est aussi pour montrer que ce n'est pas QUE ça qu'on met en avant. Et les photos devant l'homme, inenvisageable...

Ema : S'aimer, trop s'aimer, se détester. pff...tout cela se rejoint... S'accepter, peut-être déjà, s'aimer c'est encore trop fort pour moi... et toi ?

Bavardises : Parfois il vaut mieux regarder et écouter ce que l'on reçoit plutôt que d'attendre ce qui ne viendra jamias ou ne retenir que ce qui fait mal...

M1 : tu sais que ce blog, je l'ai découvert il y a peu... elle me fait presque un peu peur cette fille...trop blonde, trop épuré, trop mince. Je ne sias que penser d'autant que je ne peux la lire ;)

Isabelle : Oui, c'est vrai tu ne te motnres jamais et pourtant qu'est-ce qu'il t'a apporté... riche en étude humaine un blog, en tout cas...

Bavardises : Non hiver dernier et je l'ai fait doubler de viscose bleu nuit ;)

Marianne : Comme c'était devenu difficile, les photos, j'avais occulté qu'un blog c'est une sacrée aventure humaine.

Anaïk : Blogothérapie, exactement ! On va faire vinothérapie, clopothérapie, bavardagothérapie, comméragothérapie, becothérapie et j'en passe..tout bientôt !

Lili : C'est vrai, je me livre bien plus dans les mots... et, apuerée des réactions pour lundi ;) tu me rediras ? et ... à vendredi !

Mia : Ah ! Bali... une île que je découvre et que j'aime beaucoup. Merci à elle :) vais filer chez toi...

Sophie : Merci ;)

Jesica Kulesz a dit…

Bonjour tels, très gentil de votre blog! Je laisse mon site Haute Couture, espérons que vous apprécierez cette mise à jour!

http://www.jesicakulesz.com.ar

Bonjour, j'espère que vous visitez!



Oh, et aussi que mon blog si je veux garder:)

http://corsets-jesica-kulesz.blogspot.com

Et moi d'ajouter à votre facebook également quitter la direction que vous
http://www.facebook.com/Jesica.Kulesz.Haute.Couture

Salutations!

CECILE a dit…

Je me reconnais bien dans ce que tu écris là. Par contre, je suis toujours étonnée par la différence voire le fossé qu'il peut y avoir entre l'image que les personnes captent donc celle que l'on donne et celle que l'on a de soi. Un fossé parfois...

Zabou a dit…

Non mais tu l'as écrit pour moi ou quoi ce billet??? ;-)))

Il correspond parfaitement au sentiment que j'éprouvais au moment où j'ai quitté la blogosphère: je ne supportais plus de me voir en photos, moi, moi, toujours moi et ma gueule qui m'insupportait...

Et pourtant c'était pas faute d'avoir un retour positif des lectrices, mais comme tu dis, nous sommes (trop?) souvent avec nous-même notre juge le plus impitoyable...

Le blog est une excellente thérapie pour l'acceptation de soi, et pour acéqurir cette fragile confiance en nous; j'ai toujours pensé que, paradoxalement, les blogueuses devaient avoir une fragilité particulière, quelque chose à prouver, loin de la vanité ou du simple orgueil, pour s'exposer comme nous le faisons.

Sans doute le chemin est-il encore long, pour toi, pour moi, pour toutes les autres, pour enfin accepter ce corps, ces petits défauts qui nous agacent, mais partagé ensemble, c'est quand même moins lourd, non?

Je t'embrase fort!

Zabou

Galliane a dit…

Comme je suis d'accord avec ce que tu as écrit ...

Anonyme a dit…

Thanks :)
--
http://www.miriadafilms.ru/ купить кино
для сайта sarahbabille.blogspot.com