mercredi 14 avril 2010

De quoi t'as envie


Ah ! les aléas et les joies de l'informatique. Ça me fait penser que ça peut être excitant le fait de ne pas tout maîtriser. Du coup, je fais un billet sans filet, directement au clavier. Une évidence pour vous, pas pour une mordue du papier. Un post pour en remplacer un bien planifié qui collait à une tenue et quelle tenue, mes amis ;) Mon sac de phrases toutes faites passe à la trappe. Parce que je suis contrariée par ces contretemps et que lorsque je suis dans cet état, ma réaction est d'agacer, taquiner, énerver, provoquer. Pour une fois, je me lâche en jetant par-dessus mon épaule ce que pensent "les autres" pour le simple plaisir de flatter le retour de mon clavier et de délivrer mes envies...


ouvrir un blog sans photo nombriliste, avec des mots, des fantasmes, des idées. Un exutoire égoïste et thérapeutique.

regarder les décolletés pigeonnants et voluptueux des femmes et que les bombasses. Un refoulement lesbien ou un goût inné des belles choses ?

une paire de lunette mouche vintage, d'encore une robe blanche, de Ralph Lauren sage sur des sous-vêtements qui ne le seraient pas, un manteau Max Mara, une cape Chloé, une robe Diane von Fustenberg, deux bagues M'ama non M'ama de Pomellato, un Mulberry Alexa, une paire de salomé, de babies, de richelieu

d'aller à Paris, à Liège, en Inde, à la mer, à Marseille, à Villeneuve d'Ascq

d'une battle comme au bon vieux temps

danser jusqu'à pas d'heure, être pompette. Malheureusement, je ne supporte pas les rentrées tardives. Plus d'un an et demi que je n'ai pas remué sur une piste. Ben oui, une vraie vie glam'

ne plus jamais de ma vie me sentir blessée par sentimentalisme

écrire un livre trop bien, trop formidable où j'aurais pris un max de plaisir et qui, accessoirement, arroserait mon compte en banque

être une putasse qui n'aurait plus de scrupules en jouant les oies effarouchées (je parle blog pas cul)

ne plus être en attente de promesses non tenues par des gens moins sincères qu'ils n'y paraissent

porter une jupe crayon sans que ça fasse blurp sur les côtés

être à la hauteur du cadeau que m'a fait une grande dame de la presse

donner le fond, le vrai fond de ma pensée sur le botox et autres transformations de faces de lion.

parfois envie d'être folle, complètement, vraiment comme Di Caprio dans Shutter Island. Pour échapper aux obligations peut-être

assister à un concert dans une foule épaisse et que l'artiste sur scène ne sente que mes ondes ultrasensopsychomachinchoses

devenir super tolérante et comprendre les autres, le tout juchée sur les mêmes jambes que Gisèle avec un peu du talent de Paul Auster à ses débuts, de la dérision de Woody Allen, de la grâce de Tilda Swinton, de l'allure de Giovanna Battaglia. Bien entendu sans aucune conscience de ma chance

et de légèreté aussi et d'humour et d'intelligence ... Va me falloir me réincarner...

Décidément le départ de ma Zabounette laisse plus de traces que je ne l'aurais voulu et pensé...


Pantalon Kookai - Body en dentelle que j'use depuis des plombes dessous mais il paraît qu'on peut montrer maintenant - Pull en V Soft Grey de La Redoute - Rien que pour le nom : vernis OPI "A good mandarin is hard to find". Ca ne s'invente pas !

26 commentaires:

Spiruline a dit…

Oh la , t'as le clavier drôlement libéré et le verbe aussi somptueux que ton décolleté, ma belle! Contente de te retrouver Sarah

Lululike a dit…

Tu es succulente. A regarder et à lire.

Non mais ces photos... pas besoin de détailler la tenue, ton beau minois surpasse tout !

mariga(z) a dit…

Tu es inspirée....
et je suis persuadée que tu seras à a hauteur ;-)

louisesoon a dit…

Bon d'abord, Villeneuve d'Asq? sure? ;)) et ensuite: commentaires fermés? je trouve la question interessante: te sens tu obligee de nous séduire? tu aimerais pouvoir te lacher un peu plus, ne pas toujours donner dans le politiquement correct? tu sais, je suis sure qu'il y a des moments oú je ne partage pas exactement ton point de vue, mais ca ne m'empeche pas d'échanger, non?... Mais je crois que je vois un peu ce que tu veux dire...en tout cas, c'est une jolie liste, et tout a fait realiste! si si! (a part la section shopping, peut etre? ;))
ps: oui, le corps feminin est joli! et tu le demontres parfaitement ici...

emiiiiiii a dit…

Aaah, de ma chambre d'hôpital pas belle, je suis contente de te lire :)
J'ai pensé une seconde que toi aussi tu avais déserté...

le vernis me plait...et les photos aussi :)

Bise!

coralieb a dit…

Je me suis régalée d'un bout à l'autre de ton billet, toutes tes envies ainsi livrées c'est "bon à lire"...

Et puis ces photos, comme tu es photogénique ! Et j'aime beaucoup cette "dame en noire dans cet univers blanc baigné de lumière"

Parismages a dit…

Tu es superbe sur ces photos !!!

Sarah a dit…

Spiruline : Illusion, illusion, j'te dis;)

Lululike : Merci mes petites suissesses préférées !

Mariga(z) : Et pourtant, cette histoire d'ordi m'a mise en rogne. Mais 4a fourmillait, j'ai gribouillé sur papier pour finir par faire n'importe quoi free style. J'ai peur, faut aps croie ;)

Louise : Cette ville et d'autres sont le lieu de vie de copines qui se reconnaîtront, en fait ! Les commetnaires fermés j'ai enlevé sans mettre un edit. Je parlais d'une sorte de journal intimiste, alors que celui-ci est pour l'échange. Je ne pourrais me passer de l'échange sur la blogo c'est d'aillerus ce qui restera le jour où je partirais, léchange et les rencontres. Tu as cerné tout ce que je voulais dire... Je suis sciée de ce que tu ressens derrière les mots il y a toujours des mots (maux ?)

Mimi : Si tu savais comme je suis de tout coeur avec vous...

Coralieb : oh et vieille aussi ;( C'est exactement ce que je voulais, juste l'image blanc et noir... Merci ma douce.

Parismages : Ton avis compte beaucoup pour moi alors j'en suis mille fois touchée...

Les chroniques d'une blonde a dit…

Bien contente (rassurée ? oui c'est vrai) de te lire à nouveau...
j'ai cru à une épidémie... :-(

Danisha a dit…

un pur plaisir de te retrouver et de te lire!

Anonyme a dit…

Ton post à déguster, à lire entre les lignes, te dévoile un peu plus, et donne - pour reprendre ton titre - l'envie ... de te connaître !
En couleur ou en noir&blanc, les photos sont magnifiques !
Ta smart amie Zabou a du être touchée par ton si joli hommage.
Bisous,
Lili

Zabou a dit…

Et moi j'ai envie

de te prendre dans mes bras

de te dire que tu es belle, et pas seulement de l'extérieur, tu rayonnes

d'aller prendre un verre de pinard avec toi sur une terrasse en regardant les gens passer

de lire, d'écrire, de rire et de pleurer

de regarder avec toi en silence un beau paysage de montagne. J'aime le silence.

de commenter ensemble en off le blog de qui on sait, miroir de nos fantasmes les plus fous

de partager, ensemble, tout simplement, comme le font les amies

de se dire quand ça va pas

Je t'embrasse fort.

Zabounette

Laure a dit…

La photo en noire et blanc, je l'aime!
Quoi rajouter, c'est tellement beau!
Bisous!

Anaïk a dit…

Je l'ai lu deux fois de suite ton billet tellement il est savoureux, sans filet vraiment ? Non seulement tu es archi douée pour exprimer ton ressenti, tes émotions mais en plus tu es présente et généreuse avec les copines qui justement souffrent d'un manque de vocabulaire. J'ai évidemment adoré ton clin d'oeil, je t'attends et Louisesoon, on ne se moque pas steuplait...

Lolotte a dit…

Comme Anaik, je l'ai lu deux fois ton billet ... pour essayer de lire entre les lignes, pas facile. Beaucoup de démission en ce moment sur la blogo, ces vides brutaux me laissent une drôle d'impression, l'inspiration n'est pas toujours au rendez-vous, quelques jours de blancs ne nuisent pas et c'est toujours un plaisir de te lire ... bref, tu es séduisante à tous points de vue ... no doubt, tu assures !!!

M1 a dit…

Sur le chemin de la force tu es, sarah ; )
J'adore tes pensées, toujours du recul, mais toujours positive !
Très belles photos !

LaSourisTeigneuse a dit…

ouh quelle diathribe! le clavier s'emballe et permets de se délecter de jolies envolées, aussi chic que ta manucure et aussi engageant que ton décolleté ;-)

bisous

louisesoon a dit…

ah, mais si Villeneuve d'Asq, c'est pour Anaik, alors oui, ca change tout! ;))

Emmanuelle a dit…

Une fois encore, j'ai pris beaucoup de plaisir à te lire...Et les photos sont vraiment très belles!

Anonyme a dit…

Juste magnifique...
C'est beau d'avoir envie...
Bec
Viou

Audrey a dit…

Je ne sais pas comment expliquer ça, mais j'adore la manière dont ton blog évolue. C'est un vrai plaisir de te lire !

frieda l'écuyère a dit…

Tu peux te passer du papier, le clavier t'inspire ! (dit celle qui ne sait plus écrire lisiblement)

Anonyme a dit…

woaouh j'adore le texte, les photos, le vernis Mandarin (je vais courir le chercher :)) tout tout tout. Merci tout simplement pour ce beau blogue. Audsie

Angie a dit…

J'aime, j'adore lorsque ton clavier se lâche.

Pour le départ de Zabou, j'ai été plus que surprise, j'aimais bien son blog, et surtout sa fraîcheur et sa spontanéité.

clémence a dit…

Je découvre ce blog un jour de libération de clavier et l'effet est succulent! Je partage bien des envies nommées, sans savoir aussi bien les dire...

Sarah a dit…

Les chroniqeus d'une blonde : Non, pas encore, pas tout de suite ;)

Danisha : Oh ! moi aussi...

Lili : Tu me connais mieux que tu ne le penses. Effectivment, il y a beaucoup de sous-entendus...

Zabounette : Roo, ma poupette ! D'ac avec tout et même si j'adore le silence et la montagne, j'ai l'intime convictin (!) que toi et moi et le silence ça va pas être possible...

Laure : Je suis suepr contente de te lire...vivment ton grand retour après tes soucis de santé.

Anaïk : Merci et c'est toujours un plaisir de trouver des synonymes pour les copines...

Lolotte : ce n'était pas la blogo mais mon pc... nécessaire de prendre du recul, pour tout ! pas uniquement sur la blogo.

La souris teigneuse : quels jolis mots. Merci !

M1 : J'ai honte, j'ai deux bilelts de retard chez toi, alors Dark Vador n'a pris totalement possession de mon corps ;) du recul, c'est drôle que tu aies senti ça. une sensibilité féminine, mon M1 ?!

Louisesoon : Rendez-vous pris ! Début août elle va nous accueillir, l'un de mes fils et moi;) oh ! que je me réjouis !

Emmanuelle : Au saut du lit, comme d'hab. Mias la lumière était jolie ;)

Viou "Un homme devient vieux quand ses regret prennent la place de ses rêves" ! Ce n'est pas de moi, hein !

Audrey : Je suis touchée que tu penses que mon blog évolue. Je me questionne pas mal ces temps sur l'évolution, changer, faire autrement... Une mutation subtile peut-être que je n'ai aps mesurée. Merci en tout cas.

Fri : Oh ce n'est pas parce qeu j'écris beaucoup à la main que c'est lisible ! Je vais faire l'un et l'autre de plus en plus...

Audsie: Mais c'est toi ? Je me demandais ce que tu devenais. Ca va ?

Angie : Ne m'en parle pas... je le savais mais je ne m'habitue pas...

Clémence : Heureuse que tu te libères aussi. Bienvenue et peut-être à bientôt !