mercredi 1 juin 2011

Pour une poignée de désamour


Photo @ Griottes *

Même si dans sa définition littérale, on note un semblant d'humour à l'expression, "poignées d'amour", dans MA réalité il en va tout autrement. Caroline, qui écrit comme pas deux m'a fait découvrir ce blog au titre évocateur "la taille mannequin c'est démodé". Vous pensez bien que ma tête est complètement charmée.

Dans mon interminable quête de l'acceptation de soi, les photos ont, pour un temps, apprivoisé mon reflet. Mais il serait fallacieux et hypocrite de vous dire que je suis en paix avec mon image. Pour vous dire la vérité, l'une des (petites) raisons inconscientes de l'ouverture de mon blog était d'accepter ceux qui avaient tapé l'incruste, un jour sans crier gare.



Photo @ Griottes *

Pile poil, au jour près, voilà dix ans, les photos de la soirée surprise de mes 30 ans m'ont fichu un coup au coeur et aux fesses. Presque un an après mon deuxième enfantement (le synonyme de folie) je gardais encore les vestiges de cette dernière grossesse. A bras le corps, radical et strict j'ai entamé mon premier et unique régime. Precon, ça ne s'invente pas. Poudre protéinée, comptage de calories, 900 si je m'en souviens bien, visites médicales, en quelques semaines j'avais perdu plus que ce que j'escomptais. Ça a duré 6 ans.

Puis on a acheté notre appartement. Et là... que s'est-il passé ? Le fait d'être "installés", je me suis laissée aller. Ce n'est pas comme si je devais me retenir. Gourmandise et bons petits plats, terrasse et apéritifs, nature à qui tout profite. Peut-être aussi que je me suis reposée sur les lauriers de l'amour conjugal. En un an j'ai tout repris. 7, le chiffre parfait ! Et je n'avais pas eu de troisième enfant !

J'ai camouflé cela sous le couvert d'une grande sagesse " s'accepter telle que je suis".

10 ans plus tard, même heure - même lieu, me revoilà donc avec ce corps encombrant que je tente, par la force du désespoir, d'accueillir sans jugement. Ce n'est pas que je sois pour l'uniformisation corporelle, bien au contraire. Ces plis et replis sont comme des excroissances désolidarisées de mon corps, des étrangers. Les cuissots, les fesses rebondies, j'avais intégré depuis fort longtemps. Mais le pneu ventral, celui-là, je ne sais pas d'où il sort ! Il n'est pas de moi, ce n'est pas possible.

Ces paroles n'engagent que moi et sont mon ressenti, ne me sautez pas à la gorge ! Être ferme, un tant soit peu svelte sont un mélange de fierté et de maîtrise. Ça fait du bien aux yeux, au moral et à l'estime de soi. Sans sombrer dans l'excessivité d'un control freak. Dans une norme personnelle, se sentir à l'aise pour soi face au miroir. Sans vouloir courir après des chimères normatives. Quelques plaisirs, quelques sacrifices. Un équilibre pour soi. Pour s'aimer. Peu importe la taille.

 Pour moi, le 40 je le préfère petit que grand.

Allez comprendre pourquoi, je pense à Sisyphe...

* la nourriture aussi pour le plaisir des yeux chez le sublime blog d'Emilie,  Griottes - palette culinaire.

18 commentaires:

Valérie de Metz a dit…

Bah, dans mes bras! Que veux tu que je te dise de plus... Mais renoncer à (barrer les mentions inutiles): tarte à la rhubarbe (dans le four, là, à cet instant), clafoutis aux cerises, apéros en terrasse avec les copains et rosé qui va avec, pâtes en tout genre (je pourrais manger des pâtes tous les jours, 2 fois par jour) et j'arrête là ma liste, parce non, décidément profitons de la vie... Avec pneu ventral ou pas... Je t'embrasse

Sarah a dit…

Valérie : lutter contre sa nature, sa gourmandise c'est un boulot à plein temps... ♥

Laure a dit…

Je suis gourmande de chocolat! Et la trentaine bien entamée, la peau n'est plus la même... c'est ça qui me dérange!
Je vais me mettre au sport, je crois qu'il n'y a que ça à faire.
Bisous ma Belle, Laure

modebea a dit…

Les changements du corps ne sont pas si faciles que ça à accepter et comme toi, je trouve que la tenue d'un blog, au final, permet un autre regard sur soi, et de travailler sur l'idée de s'accepter... et c'est un travail permanent !
L'autre jour avec une amie, nous plaisantions de ces "petits changements" et sur la formule "on ne peut être et avoir été" ou l'inverse, et elle m'a fait remarquer que l'important est "d'avoir été...", nous avons un mois de différence toutes les deux, 100 ans à nous deux !
Etre femme c'est accepter ses petites rondeurs... ou pas ! Et renoncer aux plaisirs de la gourmandise, ce serait triste, il faut juste faire un tout petit peu attention... Non ?
Bises

maisquelbeautemps a dit…

ah oui mais si on va par là, tu ouvres grand la porte de l'histoire de ma life!
entre paix et luttes, entre conversations et bastons avec les miroirs, entre l'image de soi et l'image qu'on croit que les "autres" ont de soi... entre le droit qu'on s'accorde ou pas à être comme ci ou comme ça...entre "trouver sa place" ou pas dans la famille et dans la vie...entre gourmandise et corps à qui "tout profite"... brrrrrr y'en a trop y'en a trop chuis une incorrigible blablateuse...

c'est vertigineux! mais j'adooooore les bons repaaas les bons vins avec plein plein d'amis!!


pour te dire comme tu me parles, j'ai vécu une période d'obésité puis ai fini par perdre 40kg... bon ben là, aujourd'hui, on peut dire que la paix souvent parfois oui mais pas toujours... bah, j'en ai même fait une pièce de théatre que j'ai jouée 3 ans seule sur scène...

bon, je sais pas trop où mène ce que je suis en train de t'écrire... je m'égare!

en 2 mots : je ne te saute pas à la gorge à la lecture de ton article, je te saute au cou!

Anonyme a dit…

Je vous lis depuis un moment, je me régale. C'est ma pause, ma parenthèse de bien-être dans un monde professionnel dur.
Et, là les derniers billets me parlent encore plus, la quarantaine, (je sais j'ai encore deux ans, mais je commence déjà à y penser!)
Et, je me dis que le plus de veillir, c'est la paix et la sérinité qui s'invitent par période dans ma vie.

Les kilos, il sont là , pas 4 ou 5 non 20 à 25,hélas les aléas, les mauvais cotés de la vie, m'ont fait grossir, j'ai fait un rempart physique pour faire face!

Et malgré une lutte permanente, j'apprécie où du moins, j'essaie de "lacher" et d'apprécier quelques petits plaisirs.

Tout ça, pour vous dire merci, merci de "grandir", de partager tout ça sur ce blog, c'est une véritable parenthèse enchantée,

A bientôt, peut-être,

Poppins

Balibulle a dit…

Impression de lire mon histoire, à quelque chose près, mais bon tu la connais déjà. Surtout ce moment où tu tentes d'accepter... vainement. Je suis allée voir un endocrinologue cette semaine qui m'a dit qu'il y a cinquante ans j'aurais été trop maigre... Eh oui, mais en 2011, ça nous fait une belle jambe !

Isa a dit…

En phase totalement avec toi. J'ai toujours eu de mal à accepter les 'qques' kilos qui pésent lourd sur mon bien être et qui viennent se placer là ou il ne faut pas, les cuisses et les bras pour ma part. Curieusement , mon ventre est épargné ... Je me suis remise à la pratique intensive du sport depuis qques temps et cela me fait du bien. Sans perdre du poids , j'ai l'impression que mon corps se remodéle et du coup mon image dans le miroir me dérange bcp moins ..

isabelle a dit…

Quelle coïncidence! J'ai découvert hier "taille mannequin c'est démodé"!!! Tu as raison pour Caroline, je l'ai lue plus attentivement ces jours-ci. Vachement bien son blog.
Pour les kilos, je m'y intéresse depuis peu, l'âge aidant... pffff... Pourquoi s'emmerder avec des régimes et ne pas profiter de la vie?

Marha Mèo a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Marha Mèo a dit…

L'important c'est de trouver quelle silhouette nous fait nous sentir "mieux".
Donc nous aide pour le reste. L'acceptation de soi c'est aussi l'acceptation de notre corps. Et c'est pas plus politiquement incorrect de s'aimer mince que ça l'ai d'être ronde.
À force, suivant les modes etc.... tout le monde se fait taper dessus.
Si on est mince, ronde etc...

Bientôt on se fait engueuler parce qu'on aime rentrer dans du 38 ou du 36 parce c'est devenu quasi une obligation de s'accepter telle que l'on est à un moment donné. Même si ce dit moment est une mauvaise passage.

Genre avant c'était la honte d'être ronde maintenant c'est juste une horreur de vouloir mincir.

Merde ho ! C'est juste à toi de décider quel corps de toi te rend le "mieux" possible.

Le seul truc, et c'est là que y'a souvent mal être, c'est que celui qui nous va, de corps, soit une réalité morphologique possible et que celui ci ne soit pas un fantasme imposé inaccessible bien sûr.

(j'suis pas sûre d'être claire)

Marha Mèo a dit…

(oh putain les fautes dans le commentaire d'avant)
"que ça l'est" (pas ai)
"un mauvais passage" (pas une)

(C'est ça de commenter d'une terrasse de café)

Sarah a dit…

Laure : Une jolie poupatze comme toi ♥ les endorphines font du bien (c'est bien celles-là lorsque l'on fait du sport ?) becs

modebea : ah ! c'est une jolie formule. J'aime bien l'idée d'être. Pour le présent... et le passé qui nous a construit ;)) merci de tes petits mots ;)

maisquelbeautemps : il y a eu des traces. Tu nous en diras un peu plus un jour sur cette exutoire qu'a été, qu'est la scène. et la paix pfiouuu, vaste concept ♥

poppins : Merci pour vos mots touchants et sincères. Merci aussi de comprendre... Vivre en paix n'est pas une question de poids, sûrement pas. Mais lorsque c'est une situation qui s'est insinuée à son insu, c'est peut-être moins facile à accepter... A bientôt ♥

Balibulle : Ce qui veut bien dire que ce ne sont que des considérations de la société, ces histoires de poids. Mais comme tu dis..2011. et quand je te regarde 2 ou 5 de moins ne se voient pas, c'est juste une perception de ta part. Mais que je la comprends ...

Isa . Tout pareil pour le sport, même au contraire, lors d'une longue période intensive j'avais pris du poids mais la peau et le bien-être intérieur étaient visibles. Bonne route avec ou sans basket ;)

Isabelle : Il y a peu moi aussi et caroline je la lis depuis très longtemps. J'ai enfin osé laissé un comm... ♥ roo et toi, toute mimi, toute menue... on est pas tous égaux devant Dame Nature ;() pis en même temps en forme et pleine d'énergie c'est important. Aussi...

Marha Méo : Oui c'est vrai, il y a de ça. Si on est équilibré c'est simplement le poids avec lequel on se sent bien ou dans mon cas, descendre de celui dans lequel je ne me sens pas bien...
Mais tu as raison, pour certaines se plaindre avec un 40 mérite des claques pour d'autres c'est être super ronde...

Anonyme a dit…

Quel dilemne ... peut-être même une lutte sans fin, sans merci ?
C'est cru, mais l'âge aidant, reste à choisir si on préfère avoir un beau visage ou un beau c.l ?
OMG, que l'anonymat a du bon ;)),
Gros bisous, Lili

La taille mannequin, c'est démodé. a dit…

Nous, on vous aime telle que vous êtes! L'équipe

Zoe de gaia a dit…

Déjà merci de ton passage et de ton commentaire sur mon blog.
De superbes photos elles sont magnifiques et tu poses très bien.Le photographe est très bon et j’aime l’originalité des photos.
Bisous

Je m’appelle Robson, J’ai 25 ans, je suis styliste, j’habite au Brésil, je suis né à Cianorte, Paraná- Brésil, je ne me souviens pas depuis quand j’ai commencé à aimer la mode. J’ai toujours adoré la mode cella a commencé avec mon premier dessins de mode, à l’âge de 6 ans, et a continué jusqu’a maintenant. Je suis le plus vieux des mes trois freres. Quand j’ètais petit, je coupais les tenues de poupées de ma soeur pendant nos plaisanteries. J’aime ma famille, ils sont ma vie, le début de mon histoire.

Je voudrais montrer ma vision personnelle de la mode à Paris. J’ai créé le blog: http://WWW.ZOEDEGAIA.BLOGSPOT.COM
J’ espère que vous apprécierez la visite.

La smala a dit…

Je crois que le plus dur est de concilier plaisir (de manger, de partager, de vivre) avec plaisir d'être bien dans son corps. Mais comment faire? A 20 ans, ça le fait facile, à 30 passe encore et puis soudain, 10 ans plus tard, les plis, les bosses, les machins flagada, merde alors... je t'avoue que je suis perplexe. Après plusieurs tergiversations, je crois qu'il n'y a effectivement que le sport (beaucoup de sport !!) qui permette de rester en forme :-)). Dixit la femme non - sportive du coach sportif. En tous les cas, je te trouve magnifique, féminine, classe et ton blog fait du bien à la tête ! Merci, donc, de ces partages ...

M1 a dit…

Ma Sarah, en tant que méditerranéen, le régime est contraire à ma philosophie de la vie ! Ici on mange, on bouge et on fait aussi la sieste ; )