samedi 13 mars 2010

Des sabots et je ne touche plus terre


Vous les voyez les beaux sabots, les boisés, en veau naturel, jouant à cache-cache avec le soleil ? Les fameux Valérie Salacroux qui m'émoustillent depuis des mois. Et bien vous savez quoi ? Je ne vais pas vous parler de ces merveilles. Mais de ce qu'elles représentent : l'achat réfléchi, sûr, posé. Un style que j'aime. Intemporel, féminin, confortable.

Pour mieux étayer ma grande théorie, je vous mets également la photo du jour du Sarto. Regardez bien ! Elle n'est pas 2010 ou 11 ou 2002. Elle EST. Dans son essence, son regard, sa posture. Elle met le vêtement en exergue et non le contraire. C'est elle que l'on voit, son goût, son assurance.

Parce qu'il n'y pas à faire. Quand on fait un achat dont on est certaine, on le porte haut et beau. Quand on trouve un style qui nous va, on le chérit avec fierté sans arrogance.
Il y a des rencontres comme ça (oui, moi je fais une rencontre avec des sabots !!!) où l'on sait que c'est Lui. Qu'ensemble ça va être possible pour un bout de temps. Ce ne sera pas un énième amant. Non, un grand Amour.
Le problème avec l'Amour c'est que quand on l'a, on n'y prend plus garde. Prendre le temps de regarder encore l'Elu et se souvenir pourquoi on l'a choisi.
C'est pas demain que je rangerai mes sandales sur la pile des ex, vite achetés, vite consommés, vite oubliés.

19 commentaires:

Anonyme a dit…

Ils sont enfin tiens! Ton propos du jour me parle tout particulièrement. Tu vois, à midi, je suis retournée zieuter le perfecto noir qui me hante depuis longtemps, LE modèle indémmodable mais que j'hésitais à acheter vu son prix. Et bien, il était toujours là, dans ma taille et n'attendait que moi. Je sens que je vais le chérir autant que toi tes sabots. Bises
Spiruline

Sarah a dit…

Spiruline : Pourrais te donenr mes deux mains, là, à couper, que tu ne le regretteras pas cet achat. Des photos, des photos...

Sophie a dit…

Franchement super top ces sabots, suis jalouse! Petite question mode: Tu les mets avec quel style de jeans?

coralieb/kokobar4@hotmail.com a dit…

c'est si vrai et j'aime le parallèle avec l'amour.

kathleen a dit…

Ah tu as succombé à la folie des sabots !
Je pense que mon mec me tue si j'en achète :)
Il déteste ça !

Anaïk a dit…

Depuis le temps que tu nous en causes de tes sabots Valérie Salacroux, tu as bien fait de succomber à cet Amour là. Il se pourrait même que je change d'avis avec ces sabots là moins mastoc et plus praticables que ceux qu'on peut apercevoir un peu partout dans la presse notamment. Acheter moins mais acheter mieux, ton post me parle, vais-je savoir me l'appliquer ? Je t'embrasse ma toute belle.

The Mariga'Z Bulle a dit…

L'avantage avec les chaussures c'est qu'il y en a toujours deux :-)

Madame Kévin a dit…

Je viens de lire le commentaire de Marigaz : pas mieux !

CECILE a dit…

C'est très juste ce que tu écris, je me reconnais bien même si j'ai quelques années de mouton modesque derrière moi... J'essaie de choisir ou plutôt d'élire un vêtement, un accessoire, parce qu'il me ressemble, parce que la vie sans lui est impensable, parce qu'il me complète. Ce sont des achats que l'on ne regrette jamais et qui nous valent généralement le plus de compliments de la part des autres. Trouver son style tout en s'amusant avec la mode... pas si facile en fait ;)

Lululike a dit…

Enfin tiens. Ils sont beaux ces sabots et crois-moi que jamais je ne pensais dire cette phrase !

léontine a dit…

Ils sont très beaux. J'adore les sabots. En plus c'est toute mon enfance : ma maman m'en faisait porter en été quand j'étais toute petite car il paraît que la semelle en bois muscle la voûte plantaire. Je suis allée voir le site de Valérie Salacroux et je trouve que c'est le plus beau des modèles que tu as choisi. Je vais à Paris dans un mois et je compte absolument faire une descente à la boutique !

isabelle a dit…

Comme ton post me parle ! Et cette photo des sabots dans le pot !!!

emiiiiiii a dit…

En bonne copine d'achats réfléchis, je ne peux qu'approuver. Acheter des choses qui nous ressemblent, qu'on continuera à aimer une fois l'été derrière nous...


Ma liste du mois de mars va clairement dans ce sens!

Je vous souhaite un belle histoire. Ménage à trois.

Bise :)

Sarah a dit…

Sophie : Avec tout, droits, larges, slims. et surtout avec des robes. La créatrice les portait l'autre jour avec des horts... Indispensable, j'te dis !

Coralie : :-))

Kathleen : J'ai crqué il y a des mois, je ens avais pas que la folie sabot prendrait la sauce. limite ça me déplaît !!!

Anaïk : Et pour le prix ! Une créatrice fantastique, fait en enfrance...excuse rien à voir avec le sabot Zara, mais rien. et quasi le même prix !!!

Mariga(z) et Mme Kevin : Les filels, vous parleriez aps d'hommes ? ! Un officiel et un autre ou je yoyotte ?

Cecile : Si on est sûre de son choix, peu importe ce que els autres portent. Et on est toutes des moutons, un peu ou beaucoup. Suffit jsute de le marier à sa sauce, à sa morphologie. Ce qui va à l'une ne va pas à l'autre...

Lululike : T'es drôle... je te les montrerais et je n'aurais même pas besoin de te convaincre. Tu craqueras, j'te dis !!!!

Léontine : fais attention, dèbut avril la boutique déménage dans le Marais. Je referais un psot. Si jamais tu veux l'adresse exacte écris-moi en mp...

Isabelle : Le soleil était là 15 min.... j'en ai profité...

Mimi : Et toi, shoesaddict mais réfléchie, els sabots, tu craques ou aps ?

emiiiiiii a dit…

It's not me, it's not my family ;)

No, j'dois pas craquer... vais les mettre trois fois...

isis a dit…

Merci pour cette interview de qualité !!!

The Mariga'Z Bulle a dit…

nan... c'était vraiment du premier degré :-)

Parismages a dit…

Je vois qu'elles sont bien arrivées (le VS) !

Sarah a dit…

Mimi : je comprends, mais ton amour de la chaussure te fait, malgré tout, penser qu'elels sotn pas mal ? hein?

iis : tu voulais parler des tiroirs à malices avec Alizée Gaillard, je suppose ! :-) merci

Marianne : pfff.... suis con !

Parismages : Tu veux dires les VS en VS (abréviation pour Valais...). oui bien arrivéés grâce à tes précieux conseils de pigeon voyageur