mardi 2 février 2010

Lucide


Ca commence toujours en sourdine. Je pose un couvercle, ça frémit à peine, puis un gros bouillon fait tout déborder.... Le blues, qui n'est beau qu'en musique, fonctionne comme l'ébullition, chez moi.

Je le sentais arriver sur la pointe des ballerines. Pui, il y a eu le billet de Violette. Elle a utilisé un mot que j'emploie peu. Ce nom c'est MEDIOCRE. C'est fort, non ? Quand on réfléchit vraiment à son sens. Si on pense souvent à l'Autre pour le qualifier de ce terme peut valorisant, il faudrait néanmoins, manquer sacrément d'humilité pour ne pas savoir, que nous le sommes aussi. Parfois. Dans les actes et pire encore dans l'attitude.

Pour couronner le tout, mon deuxième prénom c'est Caliméro. Et Caliméro aime se lamenter, il gère et presque toujours ça passe aussi vite qu'une fièvre chez un enfant. C'est sur les détails infimes que Calméro se braque. Infini + infini = infini.. ben non = trop. Ajoutez une obligation de rester enfermée pour cause d'enfant malade, un temps pourri, deux-trois petites choses et un blog...

Un blog, au-delà des billets solitaires, c'est aussi des relations presque toujours empathiques et encourageantes. Dans la contre-balance, il y a les autres, les tues, les silencieuses, les dédaigneuses. Inévitablement, ça te fait penser que médiocre tu l'es, médiocre tu le resteras...

Je sais bien que ce n'est pas un blog de vie chez moi. Mais je n'arrive à rien ces jours et je préfère le dire. Ni photo, ni texte. Et pourtant ça fourmille d'idées à l'intérieur, des petits projets sympas. Je me complais de ma propre médicocrité.

Je profite de mon humeur grise, pour vous faire découvrir (peut-être pas..), un blog qui ne me remonte jamais le moral et qui, malgré tout, m'attire pour ses mots délectables et la lucidité sans complaisance de son auteur.

25 commentaires:

mariga(z) a dit…

Je n'ai même pas la force de faire un billet pour dire que je n'ai pas la force de publier ^^
Haut les coeurs.... on va bientôt sortir de la torpeur hivernale (enfin, on y croit !)...

Madame Kévin a dit…

Moi, c'est le temps qui me manque...
Je lis ce blog également... remuant...

frieda l'écuyère a dit…

Bon, connaître ses petites failles de médiocrité, c'est déjà l'être moins. Keep cool et à presque tout de suite !

Danisha a dit…

bonjour! un tout petit mot pour te dire que du moment qe les idées sont là c'est ce qui compte..après les mettre en place c'est autre chose mais bon ne te décourage pas! bisouxxx

Anonyme a dit…

Il suffit parfois d'un éclair de lucidité pour que l'on se sente médiocre usurpatrice de notre propre vie.
Il suffit aussi d'un éclair de bonheur pour que l'on redevienne reine du monde, non ?
L'essentiel, ces deux éclairs ...
Baisers , Lili

Anonyme a dit…

J'espère que rapidement des enfants guéris, quelques dégrés de plus, un rayon de soleil te rendront à la joie. Bon courage en attendant.
Cat

L'armadio del delitto a dit…

Médiocre, c'est un mot de prof sur une mauvaise copie, un bulletin scolaire. Un mot que seul un prof fatigué peut écrire, parce qu'un prof encourageant aurait dit: quelques efforts et tu y arriveras!
Bref, c'est un jugement qu'on porte sur soi-meme où sur les autres quand on est fatigué.
Puisque je ne suis pas fatiguée, je te dis: tu es génialetcooletsuper, courage, l'hiver est presque terminé!

tingting a dit…

je vous remercie pour ce partage d'un article de Nice.
authentic nike shoes
discount puma shoes whosale
discount nike shoes whosale
cheap nike shoes
discount nike shoes
discount puma shoes
nike mens shoes
nike womens shoes
nike childrens shoes
puma mens shoes
puma womens shoes
chaussures puma
puma speed cat
Nike Tn Chaussures
requin tn
nike shox
puma shoes
puma CAT
puma basket
puma speed
baskets puma
puma sport
puma femmes
puma shox r4 torch
nike air max requin
nike shox r3
shox rival r3
tn plus
chaussures shox
nike shox r4 torch
air max tn requin
nike tn femme
pas cher nike
tn chaussures
nike rift
nike shox nz
chaussures shox
nike shox rival
shox rival
chaussures requin
jeans online
cheap armani jeans
cheap G-star jeans
cheap ugg boots

Le Journal de Chrys a dit…

Pourquoi, on est obligé d'être au top???
Non évidemment.

J'irai voir ce lien dès que j'ai plus de temps, en suvolant rapidement, cela a éveillé ma curiosité!

Anaïk a dit…

Médiocre, il est rude ce terme et je reconnais me l'approprier quand je ne suis pas satisfaite de mes créas par exemple ou par rapport à mon statut de mère mis à mal en ce moment tiens, faich'. Si j'en crois la photo de l'Homme parfait reçue hier, tu as déjà rebondi, tant mieux !

Aurelie a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
louisesoon a dit…

Si ca peut te mettre du baume au cœur, j'étais a peu près dans le même état d'esprit il y a une semaine, lorsque que je me demandais à quoi ma vie rimait, quelles étaient réellement mes envies, blog y compris. L'impression de tourner en rond. Je n'ai pas de recettes Sarah, et je comprends tes coups de blues. En ce qui me concerne, j'en suis arrivée à la conclusion qu'il fallait faire les choses à mon rythme et surtout ne pas se forcer. Voir du monde et m'aérer l'esprit, m’a fait du bien. Je crois aussi que l’inspiration vient de rencontres que l’on fait, et dernièrement les miennes se faisaient plus rare… Si un petit break blog s’impose pour retrouver l’envie, pas de soucis, je resterai fidele au post jusqu’au prochain article !
On passe nos journées à se fixer des objectifs, à se dire "il faut que" sans cesse. C'est bien d'être exigeante avec soi-même, mais c'est cool aussi de s'avoir lâcher du leste et réapprendre l'indulgence, la maladresse…en tout cas, moi j'y travaille!
Bon, j’arrete de pourrir tes comm’…on peut continuer par mail si tu veux !;)

Anonyme a dit…

Sarah, premièrement je souhaite que tes enfants se rétablissent, et que le soleil se pointe rien de mieux pour aller mieux.
nous avons tous le droit à nos moments Caliméro et rassure toi tu n'est en tout cas pas médiocre, mais dis toi que de ne pas souhaiter la médiocrité c'est une qualité!
pas facile ces blogs, monde virtuel qui fait partie du réel... pour moi, ton blog et certains autres me permettent d'échapper à mon quotidien, de m'évader, de rêver, de me rendre compte aussi que nous faisons tous face aux mêmes problèmes mais d'en parler sans prise de tete peut etre plus légerement. bref ca fait du bien.
mais si tu as besoin d'une pause, prends la. fais ce que tu as envie et besoin.
j'arrete la. tu fais comme tu veux. ca c'est sur! bon courage!
biz
Audsie

Stéphanie a dit…

Moi j'adore te lire, j'aime ta sincerité ...
Et puis on ne peut pas être au top tous les jours !

isabelle a dit…

Je pourrais faire un copié-collé du com' de Lili. Se trouver médiocre, pour moi, c'est (très) souvent et le lendemain, ça repart.
J'espère que ton petit garçon se requinquera vite et que nous verrons notre Sarah rebondir.
Comme Stéphanie, j'aime aussi ta sincérité mais aussi ton humour et ta formidable énergie!
Médiocre sûrement pas ...
Soigne ton petit... c'est le spleen de février qui t'a atteinte dans tes alpages. Tu vas nous revenir encore plus forte et tu vas découvrir subitement ô surprise quelle fille formidable tu es.

fashionpaillettes a dit…

Le spleen, ça nous arrive à toutes....On peut pas être au top tt le temps Sarah et puis, faudrait peser 50 kg, faudrait avoir aucune ride, faudrait avoir ceci, cela, des enfants parfaits...................Tout ça c'est dans les mag'....Allez bizzzz et vite aurevoir à ce spleen....bizzz belges, ilona

MISS GLITZY a dit…

C'est le fait d'être enfermée, c'est l'hiver, c'est ton petit garçon malade... tout ça quoi, mais médiocre, certainement pas (comme Violette d'ailleurs). Tu est trop honnête, entière, drôle, pleine d'énergie et de curiosité, et de recul aussi, pour ne pas être médiocre! Alors si ce sentiment vient de commentaires ou de messages que tu peux recevoir, ne te laisse pas atteindre car la médiocrité et la petitesse, elles sont chez eux. Des bises!!!! Et plein!!!

Sylvia dite "la sooze" a dit…

Médiocre, quel horrible mot qui définit si mal ma babilleuse préférée!!
non, pas médiocre, je me délecte toujours autant de tes billets très fins, percutants, empreints d'une grande intelligence!!
même si je ne commente pas à chaque fois (pas toujours de truc à rajouter), j'aime te lire régulièrement
alors non, pas médiocre, en mode creux de la vague en ce moment, c'est tout, c'est humain!
gros gros bisous
P.S: jeme suis bien marrée avec ton histoire de shopping avec une copine et la vendeuse qui beugle "josette, tu peux aller me chercher du 42 pour la dame", tous les personnages, c'est vraiment trop ça!!!!

M1 a dit…

Allez viens, c'est Happy Hour au M'Café : )
En attendant tu devrais songer sérieusement à écrire !

Hasina a dit…

Cela fait plusieurs fois que je lis ce joli blog et me lance pour mon premier commentaire. Médiocre? non surtout pas. Juste le droit de lâcher prise de temps en temps. On ne peut pas être toujours au top et quand on a le moral dans les chaussettes, on ne peut que repartir, non?

marekath a dit…

C'est dur ce mot ! Sarah, je ne vois rien ni personne de médiocre ici ! Combien de fois j'ai voulu réagir à tes billets, souvent d'accord avec toi et en phase avec tes mots sur la vie. Moi c'est le temps qui me manque, souvent je te lis au boulot, aïe c'est mal et le quotidien me rattrape à la maison avec 2 garçons que je gère souvent seule à cause des déplacements pros de mon mari etc. Je fais partie des silencieuses mais je te lis tous les jours. Tu as les armes pour réagir, l'humour, l'intelligence, ce blues ne doit pas te faire douter. Je sais c'est facile à dire, quand ça nous tombe dessus, on surnage comme on peut, courage !

Sarah a dit…

Mariga(z) : Aujourd'hui, dimanche, un soleil radieux, une expo cet aprèm. Ca fait du bien !

Madame Kevin : Le temps du sablier ou celui de la lumire.. Remuant et troublant, ce blog !

Frieda : Je n'y avais pas pensé. Ca me fait du bien que tu le dises.

Dab^nisha : Merci.. un manque d'énergie pour el faire, ne pas tourner en rond. Je sais que je vais sortir la tête bientôt !

Lili : C'est touchant ce que tu me dis. j'ai mis du temps à répondre aux comms, besoin de bien ressentir vos mots doux.

Cat : Le temps a un effet incroyable sur mon moral. Le retour du beau et surtout toucher la terre, gratouilelr... pfff c'est long !

Cécile : Je n'avais pas pensé à cette métaphore. Merci beaucoup, Cécile :-)

tingting : Toi, j'ai juste envie de t'envoyer un virus, j'ai passé un temps fou il y a quelque temps à tous nettoyer par ta faute. Encore un et je te promets que ça finira mal.

Chrys : En survolant on (surtout les homems) se fait une mauvaise opinion. Il faut le lire Vraiment, tranquillement. troublant comme disait Mme Kévin.

Sarah a dit…

Anaïk : Un peu d'humour, d'auto dérision... sans cela, ma pauvre, où serait-on, nous, les grandes angoissées ?

Louise : Oh je me sens moins seule et merci de ta fidélité. "il faut", mon pire ennemi. Mais une peur de lasser, un enfermement forcé, un temps de chien, pas envie... bah, je sais que ça ne peut que remonter.

Audsie : A la fin de la semaine, 1 semaine complète dans el chalet de mes beaux-parents, Sans connexion possible au net, que du temps en famille, du ski, des raquettes, des photos, des visites. Je me réjouis. Et serais heureuse de vous retrouver, parce que, pour moi aussi, vous êtes mon paysage quasi quotidien. Merci de ta fidélité... :_)

Stéphanie : C'est ce que je me dis, faut juste que ça ne dure aps trop longtemps.

Isabelle : Tu sais que je ne dirais jamais que je suis formidable. L'auto-suffisance ne fait pas partie de mon caractère. Mais être tendre avec soi-même, c'est vrai que c'est important !

Fashionpaillettes : C'est fou, l'été on en arrive jamais à ces extrèmités.

Miss Glitzy : un ensemble de tout ce que tu dis. Je n'ai pas de comms désagréables sur mon blog, plutôt IRL. On m'a balancé mes petites escapades à Paris, ma chance, bref, je passe... mais un blog c'est gratuit n'improte qui peut le tenir, non ?

Sylvia : Mon regret qui sera réparé d'ici demain, ne aps suivre tes billets, ton visage aristocratique et tes mots... Merci, je suis super touchée :-)

M1 : Oh ! je me réserve pour es vieux jours. pas que je ne devienne un vieille aigrie. je raconterais mes rencontres de folaiiie sur le net, d'un râleur intelligent qui dénonce la face cachée et, presque nauséabonde du pouvoir français...

Hasina : Exactement, quand on touche le fond comem dans l'eau, on remonte si on se laisse porter, sans trop lutter...

Marekath : Merci de sortir de l'ombre. Je suis émue de lire que ce que j'écris solitairement touche parfois quelqu'un. merci :-)

M1 a dit…

Râleur moi?!! : )

Sarah a dit…

M1 : juste ce qu'il faut :-)