vendredi 11 septembre 2009

Un défi qui me rend dingue !


Un vendredi matin comme les autres. Tête-à-tête hebdomadaire avec Sonia, aussi folle de fringues que moi. Sauf que... je suis en plein défi shopping. J'ai de la chance, elle me comprend, a l'oreille douce et compatissante.....


Ben oui, je sais que je suis vernie, que tous mes besoins premiers sont comblés. Mais je vous regarde bien en face et je ne vous cache pas que ce défi shopping m'épuise. Je dois faire des choix. Et qui dit choisir, dit forcément renoncer à. En plus je dois dompter ma nature première : l'impulsion. Paradoxe, masochisme, je suis plus motivée que jamais. Mais je râle.


Surtout en septembre. Mois de la tentation par excellence. Les étalages débordent de nouveautés jusqu'à nous donner le tournis .

Personne ne se rend compte de mon héroïsme ! Je fais des croix sur des merveilles. Quand je l'ai dit à mon mari. Il est resté zen et il m'a répondu : si tu savais le nombre de femmes auxquelles j'ai résisté aujourd'hui !

Vu comme ça !

Veste en cuir Kookaï - Jeans H & M - Pull Sandro - Accessoires : Gucci. Marianne Timperman, H & M - Converse

27 commentaires:

Nad a dit…

connexion cosmique shopping avec toi aujourd'hui,ce midi ballade chez le suédois embarqué plein de trucs à essayer, tops et blouson pailleté entre autres, j'ai tout reposé sans rien embarquer même l'adorable perfecto en coton me disant qu'il faudrait déjà que je porte celui en cuir, halte au double usage, place à la réflexion pour des vrais choix sur des vraies pièces nouvelles, je veux un vestiaire simple et lisible, me suis sentie héroique mais frustrée aussi au final ! mouais trop dur le vendredi, biz ma belle et courage

Nad a dit…

ps : sacré humour ton homme ! allez on relativise et on rit !

civetta a dit…

mouais... il ya des gens, dans le contexte actuel, s'ils savaient que certaines se prennent la tête au prix de souffrances atroces, dans un "défi shopping à moins de 150 euros/mois", ben je pense qu'ils seraient un chouya scandalisés...non? il y a des gens qui ont 150 euros pour bouffer à 5 pendant 2 mois...
Tout cela, non pas à entendre sur le ton de la morale (loin de moi cette intention) mais sur un ton amusé pour aider à relativiser les souffrances! :)

Sarah a dit…

Nad : Après slow food, slow shopping !!! Et mon mari a effectivement, de l'humour, que je ne comprends pas toujours.

Civetta : Je suis parfaitement consciente. J'ai d'ailleurs mentionné que j'avais de la chance et que mes besoins premiers étaient satisfaits. En même temps c'est le genre de conversation qu'on peut avoir avec des copines, les fringues, la vie, les enfants, les hommes... Et quand on fréquente la blogo mode ou dans le genre c'est qu'on aime ça et qu'on comprend ce genre de pérégrinations superficielles. Ce qui ne nous empêche pas d'être des gens bien. :-)

Sarah a dit…

Nad : Après slow food, slow shopping !!! Et mon mari a effectivement, de l'humour, que je ne comprends pas toujours.

Civetta : Je suis parfaitement consciente. J'ai d'ailleurs mentionné que j'avais de la chance et que mes besoins premiers étaient satisfaits. En même temps c'est le genre de conversation qu'on peut avoir avec des copines, les fringues, la vie, les enfants, les hommes... Et quand on fréquente la blogo mode ou dans le genre c'est qu'on aime ça et qu'on comprend ce genre de pérégrinations superficielles. Ce qui ne nous empêche pas d'être des gens bien. :-)

Sarah a dit…

Nad : Après slow food, slow shopping !!! Et mon mari a effectivement, de l'humour, que je ne comprends pas toujours.

Civetta : Je suis parfaitement consciente. J'ai d'ailleurs mentionné que j'avais de la chance et que mes besoins premiers étaient satisfaits. En même temps c'est le genre de conversation qu'on peut avoir avec des copines, les fringues, la vie, les enfants, les hommes... Et quand on fréquente la blogo mode ou dans le genre c'est qu'on aime ça et qu'on comprend ce genre de pérégrinations superficielles. Ce qui ne nous empêche pas d'être des gens bien. :-)

Sarah a dit…

civetta : en même temps je suis un peu honteuse. Et ce serait un autre débat à faire sur le travail (en suisse 42 h/semaine jusqu'à 65 ans par semaine pour les employés, les patrons c'est bien plus), sur ce qu'on fait de notre argent et tout ça, quoi ! Je sais que je suis une privilégiée.

Sylvie a dit…

Je te comprends, à chaque fois que je me lance ce genre de défi, je n'y arrive pas! alors je t'admire de tenir le coup... comment faire si tu vois les chaussures de tes rêves par exemple? et je me dis pourquoi se priver si on a les moyens, la vie est trop courte pour s'infliger des frustrations inutiles... Si on n'a pas les moyens c'est autre chose, il faut faire des choix, j'ai connu des filles qui n'avaient pas beaucoup d'argent mais qui claquaient tout dans les fringues, et pourquoi si ça les rend heureuses?

The Biche a dit…

Mais c'est que j'adore l'humour de ton hubby!

Anaïk a dit…

Au moment où je viens de rater en beauté une nouvelle créa, ton billet me fait du bien avec un nouveau point commun : renoncer. Je ne peux pas réussir à tous les coups comme on ne peut pas tout acheter. Et comme me le dit souvent ma sage maman, désirer, c'est bien plus fort que posséder. OK, je viens de m'enfiler un punch et je suis agacée de m'être plantée, je sors et t'embrasse ma belle. PS : je confirme, tes cheveux sont mille fois plus beaux que ceux de SPJ.

Modeuse Boudeuse a dit…

Je pense que faire des choix ce n'est pas forcément renoncer. Parce que finalement, même si tous ces questionnements t'épuisent (et on en est toutes là !), ils te poussent sûrement à ne pas t'encombrer avec des choses qui te plaisent sûrement sur le moment, mais qui dans trois mois te sortiront peut-être par les yeux, des choses qui te font envie mais qui ne te mettront peut-être pas toutes en valeur, etc ...
Tu sais hier, après plus de deux mois de shopping-diet, j'ai eu un vrai coup de foudre sur une robe en soie et un gilet. C'était une évidence et je n'ai pas hésité, pas culpabilisé. Ces deux achats ont eu une saveur jamais éprouvée auparavant. Je crois que quelque chose a changé, et j'espère que ça va continuer, pas forcément pour mes finances, qui ne sont pas illimitées non plus, mais pour moi, tout simplement, parce que mon rapport aux fringues et à mon image s'apaise. Enfin je crois !

PS : tes cheveux me font rêver ...

Frieda l'écuyère a dit…

Et sinon, t'as résisté à combien de mecs, aujourd'hui ? ;-)

@Civetta : on sait, on sait, je le précise à chaque fois que j'évoque le défi, que la moyenne est de 60 € (donc beaucoup sont très en dessous) tant cette remarque est tentante. Pas question de flagellation, ni de justification. Paradoxalement, si on claquait bien plus en ne parlant pas de limite, personne n'en ferait mention, de notre statut de privilégiée (en même temps, privilégiée qui claque chez H&M, ça reste relatif, c'est pas avec 150 € qu'on ira se rhabiller en Maison Margiela). De ça, je m'amuse aussi.
Il y a d'ailleurs même des gens qui ne tiennent pas de blogs. Et qui n'en lisent pas non plus. Ils sont trop préoccupés par leur survie.

miss shoes a dit…

ah vu comme ça...;) sacré humour ton homme !!
après pour le défi, je ne le fais pas mais je pars du principe qu'il faut profiter et se faire plaisir en restant raisonnable donc j'essaie de ne pas (trop) me priver...
après j'ai de la chance je bosse en resto, à défaut d'avoir le salaire qui va bien pour me payer des vêtements, je claque le budget nourriture, je ne mange jamais chez moi ^^
et ça me va comme ça ;)

faut se faire plaisir quand même après tout... ;)
bises

PIPILATOU a dit…

Salut, je suit ton blog depuis un petit moment et décide enfin de te mettre un commentaire pour te dire: effectivement dur dur!!!Je suis aussi en defi shopping depuis le debut Septembre et j'ai vraiment mal choisi!!!J'ai jamais autant fait les magasins et était aussi indécise, je râle aussi grr...

Zabou a dit…

Hahaha, trop au top l'homme :-) Comme je le disais dans mon tout premier post sur le défi, le bonheur est dans le renoncement... Pfffffffff, foutaise, tout ça! Je me rends compte que le défi était facile à tenir les mois d'été (trop chaud, trop fin de soldes dans les boutiques, trop vacances, et tout et tout), maintenant c'est juste l'horreur (ouais ouais je pèse mes mots ;-)). Le renoncement est souffrance, ouais...

lululike a dit…

J'essaye aussi, c'est dur. Et c'est d'autant plus dur que mon entourage ne comprendrait pas si je leur en parlerait... D'autant que chez moi cette envie de fringue permanente est récente après une grosse perte de poids, pour l'instant j'ai une excuse mais après... au moins vous lire ça m'aide, mais les pulsions des achats en ligne sont plus dures à gérer je trouve ;o)) Parole de celle qui disait "les cuissardes jamais" et qui a commandé celles de la Redoute "pour voir" quelques semaines plus tard...

isabelle a dit…

Excellent !!! Dieu, que d'épreuves nous traversons !!!
J'abonde dans le sens de tout ce qui a été dit et je rajouterais juste, que tu es vraiment canon en blouson, écharpe, cheveux dans tous les sens et pose canaille !!!
becs

Brown Sugar Girl a dit…

Haha, il a de l'humour, ton mari ^^

Comme je te comprends pourtant. Le mois de septembre est une ruine. j'ai envie de tout, et je me dis "ce que je dépense maintenant, c'est pour la rentrée, et en octobre j'aurai plus besoin de rien"... Comme si le problème, c'était ce dont j'avais "besoin"... :))

Laure a dit…

Bravo tu es héroïque ma Sarah, c'est bien ce que tu fais! Et avec tout l'argent que tu n'as pas dépensé tu devrais t'offrir un beau cadeau pour Noël comme un sac dont tu es complètement baba...Je dis ça mais c'est pour te motiver, hein !
Sinon ton Chéri il est d'enfer, ah ça me fait trop rire!
Bisous ma Belle Sarah!

Little Style Box a dit…

Excellent sens de la réparti, ton mari ;-)

arwen a dit…

Je suis trés mal placée pour intervenir dans ce genre de conversation (comme tu le sais!)mais par contre, ouah! tes cheveux!!!!J'ai toujours révé d'avoir des cheveux pareils....(est-ce que t'as rangé ton armoire de fond en comble?on sait jamais , ça peut aider!)

mariga(z) a dit…

Tu es une héroïne !!! Résiste.... Il est vrai que tu apprécieras d'autant mieux les prochains achats !! (je ne parlerai pas des miens... honteuse je devrai être ... J'ai déjà claqué mon budget du mois !)

Oui, et à combien de messieurs as-tu résisté en plus du shopping ?

Stéphanie a dit…

Excellent !
J'adore ton humour !

L'armadio del delitto a dit…

Ah, il a de l'humour ton homme!

Moi j'ai rien dépensé, lalalèère! On en reparlera lundi prochain, quand j'aurai passé toute cette semaine avec ma soeur, qui non seulement n'est pas en plein défi shopping mais en plus n'est pas du genre à comprendre... et connait tous les bons magasins, les nouveautés, LA pièce qui va me plaire, les vendeuses... aie aie, je vais résister de mon mieux!

Bravo à toi!

Sarah a dit…

Sylvie : Bon... mettons que je croise les shoes de ma vie... Je serais un peu embêtée mais je pourrais attendre ou ... mentir !!! rooo je rigoole ! :-)

The Biche : Moi souvent mais pas toujours, non plus !!

Anaïk : J'ai lu ton billet, je vais passer te consoler ma poupatze... Si tout était simple ce serait trop ??? Ah, ben merci pour mes cheveux, il était 8 h 30 du mat, envoyé les poussins à l'école, rangé encore réussi à faire des photos. te dire si j'ai pris le temps de me pomponner !!!

Modeuse Boudeuse : J'en parlais dans un autre billet, l'histoire qu l'on s'invente avec un vêtement. Je pense que si l'on pouvait tout avoir on serait un peu blasée. Mais ne pas avoir à regarder sans exagération, ça je voudrais bien ! Et me réjouis de voir tes merveilleux achats chez toi !

Frifri : Dans mes bras toi et ton sens de la répartie, je crois bien qu'ils erait KO, mon mari !!! :-)

Miss shoes : et savoir que la vérité est ailleurs ! :-)

Pipilatou : en juillet et août, c'est nettement plus facile. Yes on va y arriver ! Moi aussi je te lis depuis un petit moment :-)

Zabounette : Je vais faire Sabine Azéma dans le fiml de Renais je coris : Résiste,.... et je danse nue (normal j'ai pas de fringues) exprès pour toi :-)$

Lululike : Pareil les cuissarde. Je me suis dit, oublie, ce sera trop compliqué de trouver LA bonne paire. Et bien figure-toi que je commence à lorgner très fort du côté de ces bottes... fais-toi plaisir si tu as perdu du poids tu dois être ravie de ta nouvelle ligne. Tu peux parler ici sur la blogo si les autres ne comprenent pas. On est toutes un peu frapafringues...

Isabelle : Notre entourage ne se rend pas compte qu'en fait on fait des efforts de malades... mais t'es trop sympa. Malgré mes yeux bien gonflés du matin.

BSG : il me fait bien rire ton com ! Je me retrouve !

Laure : ?reusement qu'il ne sait pas que des hordes d'hommes libidineux m'attendent à chaque coin de rues :-)

Little Style Box : Je reconnais bien là...un homme ! :-)

Arwen : J'ai retrouvé un pantalon kookai mis au moins 2 fois que je vais faire transformer en pantalon 7/8, ai pleuré sur une paire de shoes brique magnifique que j'ai jettés... laisse tomber je suis folle. Mais je n'ai pas fait mon dressing. Quand je descendrais à la cave les fringues très estivales je vais le faire. Promis et merci !!!

Mariga(z) : En fait j'ai une technique assez radicale, je suis tellement lointaine avec les messieurs qu'ils n'osent pas s'aventurer sur le chemin de la séduction... Non mas c'te pouff qui crois qu'elle est adulée... Je me fais rire toute seule.

Stéphanie : Merci... Non sérieusement c'était plein de second degré. J'ai eu peur qu'on ne comprenne pas. D'autant plus que je ne suis pas ressortie les mains vides... Suis ravie que tu sois passée. ton blog que je ne connaissais pas m'a plu au premier coup d'oeil. je vais prendre le temps de tout regarder. Bienvenue !!

L'armadio del delitto : Si tu as tenu le coup tu te laisseras tenter un peu (comment ? beaucoup... passionément...)

sofsof a dit…

Hé hé il est drôle ton homme!
Je ne fais pas ce défi shopping! Je suis en défi total tout le temps!
Comme tu le sais, j'ai totalement changé de vie; devenue célibataire, ayant mon appart à moi et n'ayant pas une paie de ministre, je me débrouille comme je peux!
Fini H&M toutes les semaines et fini les achats compulsifs!
C'est super frustrant...
Mais le plus important, c'est que j'ai un toit sur la tête, avoir de quoi manger et être en bonne santé!
Et puis, je redécouvre mes fringues! En fin de compte j'ai pas mal de chose à me mettre sur le dos!
Tout est une histoire de budget! Et je me fais qq plaisir de temps en temps quand même! Comme mes super vacances à Singapour, Bangkok et Bali et le fameux Billy que je vais peux-être m'acheter (j'ai dis peut-être.... hé hé on verra!)
Mais ça manque de dépenser sans compter pfff...

Sarah a dit…

Sofsof : Avec deux enfants, un appart et tout le reste, dépenser sans compter est mission impossible, j'te promets. Mais ce Billy.... il arrive, tu vas le chercher ???