dimanche 2 novembre 2008

Les yeux dans les yeux...


Mes Loulous, je deviens audacieuse... Mon humeur et mon humour relevés d'un cran, je me lance sur un sujet sensible, peu évoqué sur les blogs que je fréquente. Quitte à me faire huer sous les boots, ah ! pardon les motardes des fashionistas (de ma Suisse natale on a tendance à l'exagération), sans rougir, les yeux dans les yeux, lunettes sur le nez, Mémère sort du bois...

Les mauvaises langues diront que je veut appâter le chaland, tapiner, planquée derrière mon écran. Que nenni ! Le sujet m'intéresse, m'interpelle. A l'heure où nous nous devons de papoter frimas, mitaines, glacial, grosse laine, gilets je vais tenter le décalé, largué, out. Bafouillons ensemble sur le... décolleté.




Le mot est articulé timidement, faites entrer l'accusé. Je ne parle pas de vulgaire, de criard, de bois de Boulogne, non mes Loulous, c'est du décolleté suggéré que je propose.

Du costume d'homme, du pull en V, du coton loose tout est permis pour magnifier ces quelques centimètres de peau. Ni trop, ni trop peu, de l'entre-deux, du "oups, j'avais pas vu ce bouton décroché", ça j'aime... un peu sainte-Nitouche, mais assumée la sainte.



Gilet et chemise H&M


Voilà je me pose simplement la question. Pourquoi si peu ? Vous aimez, assumez, portez ? Ou est-ce définitivement fini ce dévoilement de féminité plus ou moins épanouie ?

Soyez indulgentes avec mes photos et ces quelques mots pondus, je tente de me dévoiler et je vous jure que ce n'est pas si simple... Je paie de ma personne pour ce billet !

Bises mes Loulous.

9 commentaires:

verycynthia a dit…

Le decollete, comme dire, j'aime et j'assume... Un bouton pas mis, un cache coeur qui croise tres bas, ca fait une joli cou, ca met en valeur une jolie chaine! Mais c'est vrai que frileuse comme je suis, je le pratique de moins en moins...
Bises

benetie a dit…

mais non! faut pas être timide comme ça: et puis, moi je dis chapeau bas parce que j'ai attendu quasi 2 ans avant de me montrer pleine face sur mon blog (et encore, c'était de profil...).
Et puis j'adore tes mots, d'ailleurs, je les adore tellement que je sais plus ce que tu nous demandais: le décolleté, non?
Et bien, moi, le décolleté, j'en ai toujours usé et abusé... surtout en ce moment :)
Et toujours avec un côté masculin qui l'accompagne (le pantalon cigarette, la chemise d'homme comme la tienne ou les cheveux tirés), parce que décolleté+jupe courte+cheveux lâchés à la sauvaaaaage: niet, niet, niet!!!

sarah a dit…

verycinthia : la grosse écharpe, pas le choix !

bénétie : ben, ma photo en plan large, pff envolée... trop de pourquoi, est-ce que tu as besoin de reconnaissance, de montrer que tu existes... (et ça que des gens de ma vie qui voient ma tête trop souvent...) bref ! un delete plus tard, loin ma tronche. remarque z'êtes quand même... 2 personnes à m'avoir vue en vrai ! j'avais remarqué que tu assumais aussi la faaaame qui est en toi ! futée la Sarah !

Ithaa a dit…

Alors moi j'use et j'abuse avec le décolleté du dos, il faut dire que devant il n'y a pas grand chose à voir mais j'aime et j'assume mon côté androgyne. Un décolleté c'est sexy s'il dévoile juste ce qu'il faut.
Je dis juste chapeau pour ton décolleté!milas

verycynthia a dit…

Desolee Sarah, la prochaine fois je lirai mon commentaire avant de le poster! Il est truffe de fautes!!!

sarah a dit…

Ithaa : J'ai vu sur un des tes derniers billets ton sublime décolleté dos, j'aime énormément. Merci pour ton compliment. Bises.

Verycinthia : tu es excusée, ma belle...

frieda l'écuyère a dit…

Bravo, pas si simple de se dévoiler en effet. J'en use et abuse comme Béné, mais ça ne se voit pas forcément sur mon blog...

rachel a dit…

Ah... Enfin, voilà que tu nous donnes à voir un peu de toi. Belles images, donc, et pas des moindres! Bravo d'assumer!

sarah a dit…

Frieda : tu as bien raison d'en profiter et je comprends bien que tu gardes ça pour ta real life... Bises et merci d'être passée.

Rachel : t'as vu ça ? mais après notre soirée avec le décolleté le plus échancré de ma garde-robe... Vivement les photos dans l'Edelweiss que je cours tous les kiosques de la Suisse pour les brûler. Non mieux, je vais sequestrer le livreur et sa camionette. Becs