samedi 15 novembre 2008

DIM'oi oui


Un vieux fantasme ces bas qui tiennent par magie. Te font le galbe de la jambe sexy, tu les enfiles l'oeil noir et lourd, la cheville fine posée sur un fauteuil de boudoir, terriblement femme, mystérieuse et lointaine. Quand tu ondules dans les rues l'air peut aisément se faufiler et caresser ton popotin que tu as haut et ferme, involontairement, un souffle de vent dévoile la dentelle qui enserre le haut de ta cuisse et ce sans aucune once de vulgarité...

Vous l'avez compris un fantasme par définition est imaginaire !

Dans la vraie vie le geste évocateur tu le fais seule dans ta salle de bains, le pied râpeux sur la cuvette des WC, pour les gambettes de poulet ça plisse le long des mollets, pour les jambonneaux ça serre et laisse des marques sous ta robette en soie, et là un scoop : rien de tel pour mettre en valeur une culotte de cheval, l'hiver le froid t'assure au mieux les fesses gelées au pire un bon rhume là où t'aimes pas, quand tu te baisses tu n'es pas sûre que ta lune ne soit pas affichée à la face du passant, tu tires inlassablement sur ta jupe pour pas avoir l'air d'une fille trop ouverte.

Et......

Daphné est arrivée.... et moi pauvre suiveuse devant l'autel des modeuses je craque. Qu'on se le dise j'aime Daphné Bürki. Cette fille est folle, déjantée, drôle, pertinente. Je voudrais faire un scalp de son carré. Daphné c'est un style, j'entends des mauvaises langues jacasser et ben je m'en fou cette fille me plaît. Daphné a de la personnalité et Dim a eu fin nez de la choisir pour redonner un coup de botox à son image. Je pense qu'il s'agit de marketing !!! (à ce moment précis un sourire devrait se dessiner sur tes lèvres si ce n'est pas le cas c'est que mon mon humour est à plat). Marketing ou pas, le week-end approche, un peu de temps devrait se profiler.

Donc, profite pour voir les stupéfiantes leçons de mode tournées par miss Pompon, ici. Ces derniers jours je peux vous dire que c'est pas que je riais chaque 2 secondes. Et bien, crois-moi, hier soir, d'une seule traite, j'ai tout regardé et ça m'a fait vraiment du bien.

Ensuite, si tu as été convaincue, tu files acheter ces fameux Dim up. Tu te mets en condition, genre Rita Hayworth, Audrey Hepburn, tu laisses la Fâmme qui est en toi s'exprimer, celle qui a le retard lointain, qui sait qui elle est et à qui on le fait pas.

Je te fais confiance : Dim up, talons, mini, décolletés, ongles prunes, lèvres rouges, oeil charbonneux ça va pas le faire.

Non mais que je suis affreuse, les filles vous êtes sublimes avec ou sans ces attirails et vous n'avez pas besoin de mes conseils... Pour un repas en amoureux, une soirée de délire avec les copines je dis oui.

Entre nous, pour moi je vais en porter. Ben oui, on sait bien que la beauté est intérieure et qu'elle rejaillit... Jean-Claude sort de mon corps, please.

4 commentaires:

Anonyme a dit…

Ayant écouté, mais surtout examiné la drôlasse sous toutes les coutures, je peux me permettre d'affirmer, en tant que "presque jumelle de crinière", "elle est déjantée la Daphné" !
En ce qui concerne les DIM, j'avoue que je me laisserais bien tenter par les opaques... (mais DIM'oi, y les vendent pas en combipack avec des culottes en laine ?!)

sarah a dit…

Anonyme-Viou : complètement déjantée, j'aime. Dim a aussi de jolies culottes qui protègent nos derrières... je vais aussi prendre des opaques et voir si mon sex-appeale intérieur ressortira...

Fashionboobies a dit…

Hello Sarah!
On aime bien ton blog, c'est pour ça qu'on t'as mise dans nos favoris!! Bizzzz

sarah a dit…

Fashionboobies : Merci ça me touche beaucoup ! Je vous ajoute aussi comme ça d'un seul coup d'oeil je saurai quand votre billet est publié. Bises à vous 2...