vendredi 29 octobre 2010

Un sac, un amant


Il y a les femmes sages, patientes, délurées, insipides. Ben, moi je suis fatalement infidèle et échangiste, par vagues. Et sectaire de l'adultère. Ça se situe entre la main et l'épaule.

Vous trouvez la comparaison déplacée ? Chanceuse (s), va ! Vous faites donc partie de celle(s) qui ne voue(nt) pas un amour charnel à leur sac. Un sac, c'est à la vie ou à la nique ! Et vous allez voir que des similitudes, il y en a...

Le rassurant
On peut avoir de longues périodes de désert lascif ou affectif avec lui. Il sait que toujours, malgré nos errements volages, nous reviendrons. Il a l'instinct que nous sommes en osmose et nous accueille complaisamment à chaque retour au bercail.

le facile à vivre
On peut les confondre avec le rassurant sauf que son code génétique ne colle pas précisément au nôtre. On doute et lui est sans prise de tête. Vous voyez toute l'immensité d'avoir une telle perle dans son sillage. On le garde bien au chaud. Au cas où...

le trop
Trop vulgaire, trop bling-bling, trop estampillé, trop tape-à-l'oeil, trop monogrammé, trop péremptoire, etc... Il a une soif de reconnaissance terrible et souvent, on oublie que celle qui le trimballe. c'est parce qu'elle en manque elle aussi, de reconnaissance.

l'exotique
On l'a ramené parce qu'il sentait l'embrun ou le foin ou le monoï ou la poudreuse. Hors contexte il perd de sa superbe inévitablement. Il peut rendre service à d'autres fins (coach de gym, cuisinier, homme à tout faire) qu'à une histoire éternelle ou sensuelle. Il arrive, que par égarement ou solitude abyssale on cède à ses charmes ethniques. Mais au matin, il faut déguerpir

le trop tendance
Mettez un bobo barbu au milieu d'une nuée de bobos barbus. Fade et insipide, sera notre unique. Prenez le même bobo barbu et fourrez-le dans une tribu de pète-sec coincés du cul. Vous en faites votre 4 heures illico presto. (chance inouïe pour moi, faible, face au barbu machin (le cabas Vanessa Bruno) chez moi est sous-représenté. Trop de bol !)

le tout faux
Tu crois avoir à faire à un cerveau, tu creuses et tu te retrouves avec un décérébré. Tu imagines qu'il est abdominal, il est abominable sous le pull. Tu entrevois une bombe, il a des migraines. Je ne me lance pas dans le croquis. Le factice, le contrefait on fuit à des milliards de kilomètres. On vaut mieux que ça. Tellement. Si on doute, on avoue notre snobisme et ça ira mieux après.

L'intouchable
Alors lui, il vole dans des sphères, loin, très très loin. Peu importe qui il est, d'où il vient (la marque et le prix !). On l'a nimbé d'une aura lubrique. Pas certaine, qu'une fois dans notre salon, il ne perde pas de son mantra de malade.


Celui du moment
C'est évident, là, présentement, il est beau il sent le caramel, buriné à souhait, malin comme un sagouin, une sensualité à nous faire grimper les murs. On jure que, mais on sait queue finit toujours par lasser.

Le prochain
Immanquablement. Au creux de mon oreiller, il m'arrive trop souvent de rêver à celui qui n'existe pas encore.


Et on pourrait continuer jusqu'à n'en plus pouvoir... La différence entre les deux ? Tellement moins d'ennuis, tellement plus de plaisir et d'élégance.


Sac Vintage Texier, déniché miraculeusement dans une friperie du Marais à Paris Vous ne trouvez pas qu'il a un air du Muse mélangé à la teinte d'un Mulberry ou suis trop amoureuse pour être objective

30 commentaires:

Zabou a dit…

Je n'avais jamais vu les choses sous cet angle là, mais maintenant que tu le dis... Ca me ferait limite passer pour une fille saine de corps et d'esprit, ton billet ;-)) Tu le sais déjà et je te le redis, ton "du moment" est tellement beau qu'il recèle en lui des millers de plaisirs et de souvenirs (déjà vécu et à vivre). Longue vie avec Lui. Je t'embrasse! Zabou

kathleen a dit…

Héhé, c'est très vrai !

Polly Perkins a dit…

le plus dur, c'est de trier de temps en temps dans le tas pour faire de la place aux nouveaux... perso j'arrive pas!

Benedicte a dit…

Il est sublime celui là

Sarah a dit…

Zabou : rooo, serai pas saine du sac, moi ? Pas saine, asurément. riasonnable, toujours ! Et oui, je sias , il est absolument merveilleux. j'ai une espèce de fierté quand je me balade avec lui. d'autant que le prix. Comem quoi, le prix n'a aucun rapport avec la valeur qu'on porte à son sac...

Kathleen : Il paraît qeu c'est pareil avec les chaussures chez certaines femmes. je comprends. mias chez moi, le sc c'est une histoire qui a démarré parce que j'étais un garçon manqué et qu'il signifiait pour moi, mon entrée dans le monde des femmes.

Polly : Alors ça... Ne m'en parle pas. J'en suis in-ca-pable. J'en ai revendu 2 cette année et tu sais que je n'ai pas de remords (aucune utilité, etc...) mais des regrets, encore ! est-ce qu'on est folles ?

Sarah a dit…

Bénédicte : Sublime. vraiment, vraiment, vraiment ! pfff... la fille qui se la pète ! Pourtant j'ai le sentiment d'avoir de la distance...

Anonyme a dit…

Ah t'es trop ! Incroyable ce délire autour du sac ... j'adore ! Sunny Side

M1 a dit…

Les sacs sont donc comme... des plans cul? : )

Madame Kévin a dit…

J'adore ce billet... je suis en train de réfléchir : de quelle catégorie est-ce que je relève ? ...

Pinassotte a dit…

Quel magnifique post et cette comparaison entre les hommes et les sacs c'est tellement vrai !! Merci encore de te lire toujours avec autant de gourmandise !

lucie a dit…

Le petit fermoir de ce sac,il se tourne,non ? ma mère en avait un très semblable, et je me souviens du petit grincement qu'il faisait, c'était il y a bien longtemps. Encore une fois je suis émue par ton billet.
Merci, Lucie

modebea a dit…

Je n'avais jamais pensé à comparer hommes et sacs mais après lecture... ben oui ! Evidemment...

coralieb/kokobar4@hotmail.com a dit…

Mais quel texte ! J'y suis restée suspendu d'un bout à l'autre.

Pour "celui du moment", il a en effet tout pour faire grimper la température !

CECILE a dit…

J'adore le texte si vrai et si bien écrit !
Les photos me rappellent que j'avais un sac de la même marque, de forme similaire mais plus petit et rouge que j'ai vendu lors d'un vide grenier pour 7 euros... Mais il me faisait penser à un homme qui ne faisait plus parti de ma vie alors j'ai viré le sac aussi ;)

modessentielle a dit…

IL EST TOUT SIMPLEMENT PARFAIT

Fanette a dit…

J'aime beaucoup ta psychanalyse des sacs, qui me rappelle une que j'avais faite il y a longtemps, mais drôlement moins complète... Là, on va au fond des choses. Quand à ta trouvaille des fripes, elle se passe de commentaires, ce sac est superbe, un vrai rêve, je veux le même, mais je suis trop loin pour fréquenter ces boutiques, hélas...

Lolotte a dit…

Que de comparaisons ... si vraies ! Quant au sac, il est délicieusement vintage et parfait !

Anonyme a dit…

J'adore !!!
Je crois même connaître le nom de ton prochain amant, vu que ce salace t'a carrément fait de l'oeil au bras d'une de mes amies, non !?
Mais ne crains rien, suis bonne copine et ne dirai rien au Vieux Beau (vintage) que tu fréquentes en ce moment et qui a bien du charme ...
Gros bisous,
Lili

isabelle a dit…

Ce billet me laisse rêveuse... Je ne voyais pas les choses sous cet angle moi aussi... mais maintenant que tu le dis. Tiens, je vais m'amuser à ranger chacun des miens dans une de tes catégories.

jicky a dit…

ah oui, il est à tomber, celui-là!! moi qui trouve le kelly trop mémère coincée, celui-ci il a un coté vintage qui adoucit son style, vraiment, t'as bien fait!! Choix ideal entre le sac cartable (que je n'aime pas du tout) et le kelly (trop strict). Juste perfect, quoi!

jicky a dit…

la friperie, c'etait pas rue des Rosiers ou proche rue des Rosiers? j'y ai essayé une paire de sandales-escarpins camel qui coutaient 20 euros (mais pas assez stables pour que je me lance) qui n'etaient pas mal du tout... Et la friperie etait trop petite pour me decider: je n'aime pas acheter si c'est la croix et la banniere au milieu d'une foule et/ ou pour atteindre un miroir derrière des tas de fringues!!

Sarah a dit…

Sunny : Et moi j'aime quand tu aimes ;)

M1 : Nettement plus subtils !

Madame Kevin : Toi ? escellent...

Pinassotte : Merci à toi pour tes visites et ton appréciation.

Lucie : Non, il se lève. J'aime ce sac et le côté très chic de son fermoir, le geste qui l'accompagne... Merci à toi

Modebea : T'as vu ?

Coralie : Je sens qu'il va rester longtemps dans la cat celui du moment puis qu'il va passer dans els rassurants. A moins qu'il n'y ait encore une autre catégorie. Parce que l'avoir eu pour si peu...

Cecile : C'est dingue les souvenirs liés aux objets. Je suis comme toi.

Modessentielle : Rooo suis flattée.

Fanette : Un petit week-end... et hop, l'affaire est dans le sac. Bien que j'aime à croire que c'est exceptionnel (même si je sais bien que non...) d'avoir trouvé cette perle.

Lili : Je ne voulais plus de noir. Mias celui-là ce sera noir. Je déteste vouloir la même chose que les filles que je connais. Mais ça a été un vrai coup de foudre !

Isabelle : Oh ! mais les tiens, choisi avec tant de goût et tes chinés qui en ont sous la pédale ! Tu me diras...

JIcky : pareil pour le Kelly, sauf peut-être un vintage justement ! Et non, je déteste celle de la rue des Rosiers. L'avant dernier voyage à Paris, Zab est restée dehors en souriant, je suis rentrée et deux minutes plus tard, j'ai eu des hauts le coeur. Non il y en a de bien bien mieux à la rue de la verrerie (et ce n'est pas Freepstar). je n'ai aps donné le nom car c'est pour un papier dans la presse et je dois attendre qu'il sorte.... !

Anonyme a dit…

excellent! quelle belle écriture

Anaïk a dit…

"A la vie ou à la nique", j'adore, du Sarah craché ! Ton "du moment" est sacrément excitant, j'en ferais bien mon 4 heures si jamais tu le changes de catégorie !

bavardises a dit…

J'ai cédé à pas mal de catégories (l'exotique, le rassurant, le trop tendance d'ailleurs revendu pour cette raison). Tu résumes bien les choses : nos sacs sont comme des hommes à nos bras, la seule différence étant qu'ils ne nous moquent pas! :) Très jolie trouvaille, tu as le don pour déceler les trésors cachés.

Fringues et macarons a dit…

Magnifique ce sac !!!
Bises

christine a dit…

Ce sac Texier est magnifique.
Chouette sac et bonne marque française. Cette marque assure un suivi de ses créations pour les fermetures ou autres.
Le tien est en très bon état.

Spiruline a dit…

Tu me fais presque regretter de ne pas être une femme à sacs. Quel palmarès!

Sarah a dit…

Anonyme ; et bien merci ;)

Anaïk : Ah ! je crois qu'il va rester un moment dans cette catégorie, peux etre généreuse mais aps partageuse en amour !

bavardises : Si tu savais ce que j'ai fait du celine ;))

Christine : JE ne te dis aps la t^te et de l'artisan des cuirs et du cordonnier ce matin...

Spiruline : Ah ! c'est marrant, j'avais fait exprès de ne aps mettre de photos, je déteste ce genre d'étalage de possessions... Mais c'est vrai pour en parler comme cela il faut en avoir au moins un dans chaque catégorie !!! faut dire que j'ai fait mon dressing de fond en comble et tu sais ce qu'on dit chez nous "quand on déménage on remarque notre richesse..."

Flannie (alias la maîtresse du vieux pull et femme de l'homme aux t-shirts publicitaires) a dit…

Je comprends pourquoi mon vieux pull aime te lire ;-) Je suis ravie de découvrir que je ne suis pas la seule obsédée de la gente et du sac à aimer les comparer ;-)
http://letheoremedelescarpin.com/category/les-hommes/lhomme-est-il-un-sac-comme-les-autres/
Bises et bonne fin d'après-midi !