mardi 2 mars 2010

En eaux troubles

Photo Patrick Demarchelier

Je ne sais pas comment commencer...

Je n'ai jamais voulu que mon blog soit un journal intime, un étalage d'états d'âmes. Même s'il est impossible de ne rien laisser transparaître. Ce blog a pour but de partager l'une ou l'autre de mes facettes. De jaspiner (trop joli ce mot) avec vous.

Une page blanche, des mots, un post. Une fringue, une tenue, une photo. Ça me requinquait, me stimulait. J'ai bien évidemment eu des soucis, des colères, des peines, des doutes mais l'émulation était toujours vivace. Un exutoire souvent, une joie parfois, une satisfaction rarement, mais du plaisir toujours.

Le plaisir n'est pas émoussé, il n'est aucunement question d'arrêter de bloguer. Je ne trouve simplement plus l'influx. J'ai essayé. Publier pour publier, je déteste. Même si personne ne le remarque, moi je le sais et j'ai, quelques fois, honte d'avoir posté un billet qui ne me satisfait pas. On ne parle pas d'aimer ou pas, bien trop subjectif. On parle de contentement de soi. Je peux écrire un article pour un magazine, donner mon avis sur un évènement, raconter une histoire. Si tout cela est détaché de moi. Un blog, du moins quand il n'est pas une vitrine professionnelle, est une partie de la personnalité de son auteur. Je peux jouer, faire semblant, tricher une fois, deux fois, trois fois.... Impossible sur le long terme lorsque je suis dans un état permanent de tristesse.

Car c'est bien de cela qu'il s'agit. Non d'un problème précis ou grave. Mais d'une déception qui s'est distillée dans mes veines depuis plusieurs semaines. Et qui m'empêche de voir le beau, de me réjouir, de vous donner une tranche de moi qui soit digne et acceptable à mes yeux.

Je suis consciente que ce genre d'état d'âme n'est ni glamour, ni vendeur sur la blogo-mode, inconvenable pour une blogueuse aussi influente (oufff, j'ai encore un poil d'humour). J'ai besoin de prendre du recul, de faire le hérisson. Demain, dans deux jours, dans une semaine, J'aurais tordu le cou à ce satané blues.

p.s1. Une fin de semaine parisienne, Catherine, Frédérique, Isabelle, trois filles formidables, quelques rendez-vous, un défilé. De quoi me requinquer...

p.s.2 Promis, promis, je réponds aux comms très vite.

29 commentaires:

Stéphanie, blogueuse mégalomane et non influente. :) a dit…

Adepte de l'écriture au fil de l'eau, je comprends.
A trés vite,

BlogNdoll a dit…

Comment dire?...
Je te comprends. Sans tomber dans le "moi je", qui naturellement n'a pas tellement sa place ici, je peux saisir la portée de ton article. Etant de nature lunatique, éternelle insatisfaite, je n'ai pas envie de voir "mon blog" stagner. Ni ne montrer à travers lui qu'une infime partie de "mon moi", afin qu'on ne finisse pas par me cataloguer comme une enieme poupée de cire, poupée de blog.

Ironie, vu mon pseudo tiens.
Bref, ça fait du bien, un peu de lecture sincère (et très bien rédigée).

Bises à toi.

Le Journal de Chrys a dit…

Pourquoi t'obliger??? Prendre le temps... La vie nous presse bien assez!

Lululike a dit…

Prends ton temps s'il le faut, le moral va remonter avec le printemps, les projets et les rencontres.

Mais ne te sens pas obligée de poster pour nous faire plaisir.

Gros becs ma Sarah, ne regrette rien !!!

Sylvie a dit…

Avec le soleil et les fleurettes qui reviennent tu vas te sentir mieux... nous on attendra, pas de problème... Bises!

Anaïk a dit…

Comme d'habitude, tu écris si bien ce que je ressens souvent et notre côté entier et perfectionniste y est pour beaucoup, pas de place pour la triche. Offre-toi une pause pour mieux revenir mais pas trop longtemps hein ! Et surtout profite-bien de tes jolies rencontres ce WE, comme j'aurai aimé t'y rejoindre, trop compliqué cette fois çi.

Stéphanie a dit…

Sarah, je comprends très bien ...
Ca fait toujours du bien de prendre du recul ... Moi je te trouve tellement merveilleuse, talentueuse, adorable ... Reviens vite !

mariga(z) a dit…

Je t'admire... quand j'ai pas l'inspiration, je ne peux même pas publier un non-billet :))
Hauts les coeurs, tu vas rencontrer des filles pleines de punch à Paris et je suis sûre que ton moral fera un bon en l'air !!!
Encore désolée de te rater pour si peu ^^

Frieda l'écuyère a dit…

Dommage qu'on se rate de peu, comme a dit Mariga(z). Un blog ne doit pas être un pensum, donc, prends l'air, prends le temps, l'inspiration et l'envie reviendront d'elles mêmes.

Baraginie a dit…

C'est un peu tout le monde pareil, prends ton temps, nous on ne bouge pas.

difrarel a dit…

je laisse rarement de commentaire mais là ton message me touche
on ne pense jamais assez que derrière chaque blog il y a une PERSONNE, avec des hauts et des bas
allez chasse le blues et reviens vite

Danisha a dit…

Il n'y a aucun contrat qui t'oblige a publier tout le temps, on est humains on comprends que tu puisses ne pas aller. alors prends ton temps reviens nous en forme gros calin

www.danishaz.blogspot.com

Anonyme a dit…

Je ne veux pas te donner de conseils. Attendre que ça passe. Nous t'attendrons.

Géraldine

lilomod a dit…

Bloggueurs(ses) on est avant tout humain(e)s. Et des coups de blues ça arrive à tout le monde. La vie n'est pas un long fleuve tranquille, y'a des hauts et des bas. L'essentiel c'est de savoir que ce n'est qu'un passage... Et puis je suis sûre que ces quelques jours à Paris vont bien te booster !
bisous et surtout courage !
PS: sublime photo !!

Madame Kévin a dit…

Tiens, tiens... encore une fois nous sommes dans une sorte de télépathie. Je disais hier avec les mêmes mots que "publier pour publier" ne m'intéressait pas.

Anonyme a dit…

Courage pour le blues... ca passera!
Merci déjà beaucoup pour ton blog qui nous a tenu longtemps et vraiment aucune obligation de ta part! il faut que tu sois bien
et encore bravo pour ton écriture, ton honneteté.
biz. Audsie

M1 a dit…

Je te comprends. je ne parle jamais de moi sur mon blog mais je comprends qu'il n'est pas possible d'écrire quand on a des soucis, ou que tout simplement on veut faire le point !

Anonyme a dit…

J'espère qu'on te retrouvera rapidement. Pas égoïstement mais parce que ça voudrait dire que tu vas mieux. Bon courage.

Anonyme a dit…

J'ai oublié de signer. Cat

fraisedesbois a dit…

Salut,
Je viens de decouvrir ton blog grace a mon magazine prefere Edelweiss que j'attends avec impatience d'ailleurs comme j'habite de l'autre cote de l'Atlantique ca prend un peu plus de temps.
j'aime ton blog pour sa franchise. Cela fait du bien de se sentir pas toute seule quand on a des moments comme cela car nous sommes tous humains mais nous sommes fortes alors avec le temps comme on dit cela panse les blessures.Bonne fin de semaine et un tres bon weekend.Prends soin de toi. Une nouvelle admiratrice. Ciao

Izzie a dit…

Prends ton temps et surtout prends du plaisir à écrire. De toute façon, on t'attendra tous! :)

murielle a dit…

Ca arrive, c'est la vie! Et ça t'arrive parce que tu es "vivante" donc sensible.Dans notre société de consommation, pas facile...
Courage!

Anonyme a dit…

Beaucoup de hauts entrainent parfois quelques bas ... Merci pour ta sincérité et ta générosité et plein de pensées affectueuses, Lili

Anonyme a dit…

Je t'ai découverte grâce à Isabelle d'Accro de la mode et je m'en réjouis chaque jour. J'aime ton humour, tes billets pleins d'esprit, ton talent d'écriture...et ta sincérité. La mode ? c'est très secondaire, un détail. Il y a bien plus sur ton blog : des valeurs que je partage ; une belle personne qui donne beaucoup.Quoi que tu décides, j'aurais vraiment pris beaucoup de plaisir à te connaître, même virtuellement.

Angie a dit…

J'ai lu ce sujet en cliquant depuis Twitter et puis je me suis dit que j'allais revenir pour t'écrire un commentaire original qui en vaille la peine parce que les mots me manquaient.

Deux jours après, je ne sais toujours pas quoi t'écrire pour la simple et bonne raison que tu as résumé ma pensée et ma vision du blog aujourd'hui.

Oserais-je moi aussi "faire un break" ? Je ne sais pas mais j'espère que quoiqu'il arrive, tu reviendras.

Et puis, qui sait, on pourra peut être aller se boire une petite Arvine lors de mon prochain voyage en Suisse.

louisesoon a dit…

Comme Angie, je voulais revenir t'écrire un peu plus tard quelque chose d'intelligent, mais ca ne vient pas.. ;) je suis sure que ca ira bientot beaucoup mieux, et en attendant, je reste fidele au poste!

Lolotte a dit…

"jaspiner" .. quel joli mot !!! En tous cas, bravo pour ta déontologie blogesque et à très vite, quelle que soit la fréquence de publication !!!

Sarah a dit…

Stéphanie : Comme c'est joliment dit...

BlogNdoll : Merci beaucoup et longue vie à ton blog aussi.

Chrys : J'emmerge...

Lululike : Ah ! ça les regrets je n'en veux pas !

Sylvie : Et c'est pas avec le vent et les 0° que 4a nous aide...

Anaïck : Si tu ne viens pas, j'irais te chercher...

Stéphanie : rooo mais merci... En douceur, ces jours...

Mariga(z) : Sur la durée moi non plus je ne peux pas...

Frieda : La sève va bien finir par monter :-)

Baraginie : Tu rigoles, toi qui vas te marier à l'autre bout du monde. Bon j'exagère pour le suspense...

difrarel : Moi aussi, je suis touchée par ce que tu me dis. Je ne suis pas une pro, mon blog vit quand même au grès de mes humeurs...

Danisha : Et chez toi, il fait aussi froid que chez nous ? brrrr

Sarah a dit…

Géraldine : Merci petite Suissesse...

Lilomod : merci et oui, Demarchelier a fait des clichés merveilleux.

Mme Kévin : :-))

Audsie : tu seras au rendez-vosu ?

M1 : C'était un choix judicieux. Etre entier, un défaut et une qualité, des fois !

Cat: Oh ce n'est pas encore le Nirvana. Loin de là, masi 4a remonte... Merci de te soucier de moi :-))

Fraisedesbois : Oh ! C'est génial, une suissesse loin loin qui, grâce au site d'edelweiss me découvre... Et moi aussi par la même occasion. Bienvenue !

Izzie : c'est gentil, merci infiniment.

Murielle : tiraillé, exactement ! mais les remises en questions, meme douloureuse font du bien. Quand c'est fini !

Lili : On a calculé avec une amie, un cylcle de 7/8 ans. Ma foi, on travaerse la tempête et on ressort vivant et parfois plus riche...

Anonyme : Merci beaucoup, beaucoup. Je suis très sensible à ce que tu dis. Et les copines d'Isabelle sont les miennes. Bienvenue et j'espère que nous nous reverrons "virtuellement", comme tu dis :-)

Angie : Ce serait avec un très grand plaisir... Je crois qu'on aurait des choses à partager (notre goût commun pour le bon vin, déjà!)

Louise : Tu me fais un signe, 4a me suffit :-)

Lolotte : c'est très gentil ce que tu me laisse comme mot. Merci !