jeudi 14 mai 2009

Le rapport de Brodeck - Philippe Claudel



"Tu sais écrire les mots, et comment ils peuvent dire les choses [...]". Une phrase en quatrième de couverture, un titre énigmatique, Goncourt des Lycéens 2007, il n'en fallait guère plus pour que ma curiosité soit nourrie.

Voilà un livre bien sombre qui dévoilera la petitesse de l'être humain, la délation, les non-dits, la force imposée par un groupe, la loi du silence. Il raconte aussi cette ambiance particulière de l'après-guerre mais il n'est à nul autre pareil. Je comprends que les mots guerre ou camp vous fasse rechigner à l'ouvrir. Sincèrement il en vaut le détour. L'élégance de la plume de Claudel, les malices de la construction de son histoire (flash-back, pensées qui amènent une autre, et ce, sans lourdeur, sans casser le rythme) font oublier le décorum pour se concentrer véritablement sur l'humain et ses égarements.

On plonge, dès les premières pages, dans un climat froid. Un événement s'est produit, surnommé en dialecte L'Ereigniës. Brodeck est forcé d'écrire un rapport pour expliquer (disculper ?) le comment et le pourquoi de cet événement. On saisit rapidement qu'il y a eu un assassinat perpétré par la quasi-population masculine sur l'Anderer. L'Etranger, l'Autre, si dissemblable à ces villageois frustres et fermés au monde... Philippe Claudel a choisit de ne rien dévoiler clairement, abruptement. On devine, on entrevoit. Telle une ficelle emmêlée, en tirant avec douceur, noeud après noeud, le fil de l'histoire apparaîtra. Ce, grâce à Brodeck, qui en parallèle de ce fameux rapport en tient un autre : celui de sa vie. L'intensité du récit est forte par ce qui se cache derrière les apparences, le mystères laissé pour le lecteur qui se fera sa propre idée.

L'histoire se passe dans un village reculé d'après-guerre. Où,quand, quelle guerre (on la devine), quelles frontières ? Complètement romancée ou pas ? Aucune importance. Car philippe claudel va au-delà. Ce sont bien les ombres, les turpitudes de l'humain qui l'intéressent. J'ai été conquise. Un autre Claudel m'attend déjà ...



Philippe Claudel, romancier est né en 1962. Réalisateur également, son film "Il y a longtemps que je t'aime" a été couronné d'un césar du meilleur premier film. Je ne l'ai pas vu, donc je ne peux pas commenter mais j'écoute volontirers...

Pour le plaisir de la Fête du Link, je vous propose le blog de Manu Larcenet,"épais et tordu".. De la BD que presque toute la famille adore...

PS
Je me fais insistante... Si le coeur vous dit de voter pour le concours qui se passe chez Fanny ! Un commentaire ici avec le no 7 ! Nous sommes côte à côte avec une autre participante... J'ai besoin de vous... Merci...


9 commentaires:

mariga(z) a dit…

J'ai honte, mais Claudel faut vraiment que je m'y mette... En plus, il est de ma région... shame on me !
Les âmes grises (dans une wish list qque part) avait remporté le prix Renaudot, et l'adaptation au cinéma était sorti en 2005-2006 ?
La petite fille de Monsieur Linh a eu aussi un franc succès... et également porté à l'écran..
Ai-je honte de dire que je n'en ai lu et vu aucun ??? C'est pas grave.... ça viendra ;o)
En tout cas, les mots justes de ton avis sur ce livre me donne envie... aller je note ça dans un coin et quand j'aurais fini ma pile, j'attaque ça !

Sarah a dit…

Non mais honte, faut pas ! Les âmes grises entendu parler mais pas lu, la petite fille non plus. Pff ! Inutile de te dire que je sais ce que je vais lire bientôt. Bises

Sylvie a dit…

J'ai été très émue par la petite fille de M. Linh, sauf la fin qui est bizarre. Je devrais aimer celui là?

Zabou a dit…

Houlà bah l'étais tant que j'émarge moi c'était moins une : a voté!!!! Et oui :-)) (Oui je sais rien à voir avec le post du jour, que d'ailleurs tu me donnes très très envie de lire ce livre, lorsque j'aurais fini ma pile de... l'été dernier :-))

Bises!!! Je te maile!

Frieda l'écuyère a dit…

Manu Larcenet a un blog ? J'y cours !
Moi non plus Mariga(z), j'ai lu aucun bouquin de Claudel (Philippe) mais d'ailleurs, j'en ai pas lu de son homonyme au soulier de satin non plus...

verycynthia a dit…

Un concours? Tu participes??? Ben je vais voter moi!!!!! Allez Zou!

Sarah a dit…

Sylvie : Je ne connais pas ce livre. Il est sur ma liste ainsi que les Ames grises. Si tu as aimé son style, tu vas aimer "Le rapport de Brodeck".

Zabou : Prochain annif, un livre ou deux ou trois !!!

fri : Ce n'est pas vraiment un blog même si on dit le blog de larcenet. Tu l'aimes aussi. Ici de grands fans. D'ailleurs ça me fait penser que des BD dans la rubrique livres ce serait sympa.

Cynthya : Mais merci p'tite bientôtmaman...

april22 a dit…

Pas lu...
Il faut dire aussi que je n'ai malheureusement plus bcp le temps de lire, alors je pioche des trucs divertissants et pas trop compliqués (genre la trilogie Millenium)...
Et pdt ce tps, la pile de bouquins en attente d'être lu, monte, monte... (parce que je continue à en acheter, une manie).
Le film en revanche je l'ai vu et j'avoue que je n'en garderai pas un souvenir impérissable (si ce n'est la prestation de K. Scott Thomas).

Sarah a dit…

April22 : Et la pathétique Elsa ??? Je peux pas la supporter... Avant j'aimais son style et je continue de l'apprécier mais la personne, berk !!!
Le livre mérite d'être lu quand tu en auras le temps, après la pile :-)